Actualités EPSON scanner image

EPSON scanner image

Angelina ou la franchise discrète

, par Nicolas Monier

Peu diserte sur ses lancements en franchise, Angelina a pourtant été très active dans son déploiement notamment à l’international. La marque, détenue par le groupe Bertrand depuis 2005, avance prudemment et au cas par cas.

 

Sous ses allures de belle endormie, la Maison Angelina bénéficie d’une marque forte, notamment à l’étranger. Dans le giron du groupe Bertrand depuis 2005, le salon de thé à la française, connu pour son dessert emblématique, le Mont Blanc et son chocolat chaud, dit “l’Africain”, se décline également à l’international. Exclusivement en franchise. Angelina possède ainsi quelque 24 enseignes réparties principalement dans le Moyen-Orient. Elle s’appuie sur des partenaires locaux master franchisés dont l’implantation et la connaissance de la culture locale sont impératives. Si la marque est discrète sur le montant du droit d’entrée, elle consent à admettre que ses partenaires doivent avoir une très solide assise financière. “Les travaux d’installation coûtent en moyenne entre 2 500 et 4 500 euros le m2. Je ne vous cache pas que nous recevons en moyenne une centaine de candidatures par an mais nous ne sommes pas pressés. Nos partenaires doivent avant tout comprendre l’ADN de la marque”, explique Isabelle de Bardies, directrice d’Angelina.

 

Prochaine ouverture new-yorkaise

C’est le cas notamment de cette famille française qui ouvrira prochainement une enseigne à New York sur la Sixième Avenue. “Nous l’accompagnerons avec l’aide d’un personnel très ancré localement mais également avec des cadres de chez Angelina qui seront du voyage”, poursuit Isabelle de Bardies. Un autre projet de franchise devrait se concrétiser fin 2020 au Koweït. Ce sera également le cas pour l’Arabie-Saoudite. Quant aux implantations chinoises, elles sont pour le moment mises en suspens pour cause de coronavirus. “Une très belle ouverture parisienne devrait, je l’espère, voir prochainement le jour avec l’appui d’un partenaire, important promoteur immobilier. Nous cherchons également à nous implanter Rive gauche. Mais nous n’avons pas encore identifié le franchisé”, précise Isabelle de Bardies. À noter que la marque sous enseigne, discrète sur ses revenus, réalise plusieurs dizaines de millions d’euros de chiffres d’affaires.

On l’a compris, Angelina se développe en franchise au compte-goutte et ne s’inscrit donc pas dans un modèle qu’elle souhaite dupliquer à tour de bras.

 
 

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème