Actualités Domino

Domino’s Pizza : “Nous souhaitons, à terme, doubler le nombre de nos points de vente en France”

, par Nicolas Monier

Avec environ 385 points de vente en franchise sur le sol français, Domino’s Pizza poursuit, à forte cadence, ses implantations. Entretien avec Andrew Bradley, le patron de la filiale hexagonale.

Comment tout d’abord avez-vous vécu ces deux confinements ?

L’année 2020, comme beaucoup d’acteurs, aura ressemblé au grand huit des fêtes foraines. Nous avons dû fermer 15 jours en mars dernier comme beaucoup d’enseignes face à l’inconnu de la situation. En tant que groupe international [le siège est en Australie], nous sommes présents en Asie. Ce qui nous a permis de mettre en place toute une série de ‘best practice’. Aujourd’hui, par exemple, nous faisons de la livraison sans contact. Les pizzas sont déposées à la porte de l’appartement de nos clients. Quoi qu’il en soit, cette période n’a pas du tout été défavorable pour nous. Bien au contraire, à titre d’exemple, depuis le 1er juillet, nous avons d’ailleurs ouvert 20 points de vente supplémentaires.

Il y a donc encore de la place pour l’ouverture en France de nouveaux restaurants ?

Bien entendu ! Nous souhaitons pouvoir doubler le nombre de nos points de vente en France. Aujourd’hui, 60 % du territoire français ne peut pas encore pas être livré par nos restaurants [temps de trajet maximum de six minutes].

A LIRE AUSSI : Jocelyn Olive : “Les clients sont pressés et ne veulent pas attendre”

Justement, quels profils de candidats à la franchise recherchez-vous ?

Nous avons identifié trois types de candidats. Les franchisés existants qui souhaitent monter en puissance dans le réseau. Des employés Domino’s Pizza, qui ont démarré en bas de l’échelle avant de devenir manager pour enfin passer franchisés. Cela via notre programme Emerging Leader en partenariat avec la CCI parisienne. J’ai moi même été franchisé. Nous cherchons également des profils extérieurs issus néanmoins de la restauration. Attention, nous ne souhaitons pas recruter de profils investisseurs. Ce sont des candidats qui ont vocation à être définitivement dans l’opérationnel même s’ils exploitent plusieurs restaurants. Un point de vente, chez nous, compte une surface d’environ 120 m² et nécessite 350 000 euros d’investissement.

Pourquoi avoir encore aujourd’hui votre propre flotte de livreurs ?

Je pense, qu’en plus de 60 ans d’existence, nous avons acquis pas mal de connaissances dans ce domaine. Notre expertise en matière de livraison fait véritablement partie de notre modèle économique. La livraison représente aujourd’hui entre 60 et 65 % de nos ventes. Je pense, par votre question, que vous voulez évoquer la présence d’acteurs comme Deliveroo ou Uber Eats. Je ne vous cache pas que nous travaillons avec eux mais uniquement pour la commande. Et je tiens à vous rappeler que nos livreurs sont, eux, en contrats de CDI…

A LIRE AUSSI : Hôtellerie-restauration : la profession rassemblée pour demander plus d’aides

Pourquoi passer par ces agrégateurs pour les commandes ?

Le client a un réflexe agrégateur, c’est comme ça. Nous devons accepter que les consommateurs viennent d’ailleurs. Nous souhaitons faire partie du choix pour participer à toutes les opportunités de vente. Attention, la très large majorité de nos ventes se fait sur notre propre site internet. D’autant que nous avons délibérément restreint notre offre de choix chez les agrégateurs. Sur notre plate-forme, il est entièrement possible de personnaliser complètement sa pizza. Quoi qu’il en soit, il faut sans cesse se réinventer. Nous utilisons, par exemple, de plus en plus aujourd’hui l’intelligence artificielle pour anticiper les demandes des clients les plus fortes. Globalement, notre ticket moyen augmente le week-end là où la pizza devient plus festive. Alors qu’en semaine, elle sera plutôt consommée en mode dépannage.

Andrew Bradley, président de Domino's Pizza France.

Andrew Bradley, président de Domino’s Pizza France.

A LIRE AUSSI : Pas de réouverture à minima des restaurants avant la mi-février

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :

DOMINO’S PIZZA

Une marque incontournable dans la vente de pizza livrée et à emporter, présente en France depuis 30 ans

  • Apport :
    80000
  • Implantation :
    420

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème