Actualités Format WEB  (40)

47 % des commerçants se disent optimistes à la suite du déconfinement

, par Camille Boulate

L’entreprise SumUp, spécialisée dans les solutions de paiement, vient de publier les résultats d’une enquête concernant le moral des commerçants. Malgré la fatigue, près de la moitié des répondants se disent optimistes après le déconfinement.

Si l’activité économique des commerçants est à la baisse et redémarre progressivement, 47 % se déclarent optimistes à la suite du déconfinement, malgré la fatigue ressentie par 20 % d’entre eux, selon SumUp. L’entreprise spécialisée dans les solutions de paiement a en effet mené une enquête auprès des commerçants pour connaître leur moral et leur sentiment pour l’avenir. Résultats : 37 % des répondants estiment que l’avenir est incertain mais 55 % adoptent une posture égale voire plus ambitieuse en matière de développement de leur activité dans les prochains mois.

“Le moral des entrepreneurs qui ont répondu est bien au-dessus de la moyenne. C’est bon signe, car cela veut dire qu’ils restent tournés vers l’avenir, qu’ils croient en leurs entreprises et qu’ils vont continuer à se battre”, explique Alexander von Schirmeister, directeur général Europe de SumUp.

À LIRE AUSSI : Le paiement mobile va-t-il vraiment se démocratiser ?

Volume des ventes en baisse

Sans surprise, 81 % des commerçants expliquent que le volume des ventes a baissé pendant le confinement. “Pour ceux qui ont pu continuer à exercer leur activité, la mise en place des mesures barrière a peu porté atteinte à la fréquentation de leur commerce. 19 % des commerçants estiment que leur volume de vente n’a pas changé ou a même augmenté”, souligne SumUp. Plus de la moitié des répondants confient qu’ils ont dû faire évoluer leur offre de services en raison de la crise. 10 % des commerçants ont ainsi déployé la vente en ligne, 19 % la livraison à domicile et 7 % le retrait en magasin. 11 %  ont élargi leur offre à la vente de nouveaux produits et 6 % ont misé sur la vente sur les réseaux sociaux.

“Au sortir de cette période, nous observons aussi que beaucoup d’entreprises se sont adaptées en fabriquant d’autres produits, quand leur production était quasi ou totalement à l’arrêt sur certains secteurs”, analyse Alexander von Schirmeister.

À LIRE AUSSI : Commerçant : le paiement sans contact de plus en plus plébiscité 

Paiement sans contact

Autant de nouveaux usages qui ont été accompagnés par l’essor du paiement sans contact. 57 % des commerçants confirment que ce nouveau mode de paiement est en hausse depuis le début de la crise du Covid-19. 44 % des commerçants confient vouloir, ces prochaines semaines, privilégier les paiements sans contact et se passer de plus en plus d’argent liquide.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème