Actualités Format WEB  (44)

67 % des franchisés estiment mieux résister à la crise qu’un commerçant isolé

, par Camille Boulate

La Banque Populaire, en partenariat avec la Fédération française de la franchise, vient de publier le premier volet de son enquête annuelle. Sans surprise, les résultats montrent que les franchisés déclarent mieux résister à la crise de la Covid-19 que des commerçants isolés. Les répondants estiment également avoir été bien accompagnés par leur franchiseur.

La nouvelle enquête annuelle de la franchise réalisée par Banque Populaire, en partenariat avec la Fédération française de la franchise (FFF), démontre que le modèle de la franchise résiste bien à la crise sanitaire. Réalisée en septembre 2020, dans un contexte particulier de réouverture des commerces, cette 17e édition sera publiée d’avril à juillet 2021, en cinq chapitres distincts. Dans le premier chapitre, dévoilé cette semaine, la Banque Populaire met en exergue la force et la résistance du modèle de la franchise. Ainsi, 9 franchisés sur 10 recommandent le modèle de la franchise et 67 % des répondants estiment mieux résister à la crise de la Covid-19 qu’un commerçant isolé. “Cette meilleure résistance est encore plus perçue dans les gros points de vente (85 % des points de vente employant 10 salariés ou plus) et se renforce avec le niveau de chiffre d’affaires (75 % des points de vente réalisant un CA supérieur à 750 000 euros”, expliquent La Banque Populaire et la FFF.

À LIRE AUSSI : 5 conseils pour ouvrir une franchise en famille

Accompagnement

Pendant cette période de crise, les franchisés saluent l’accompagnement du franchiseur et assurent être mieux armés pour résister à la crise. 93 % déclarent avoir été accompagnés par leur franchiseur. Parmi cet accompagnement, 8 franchisés sur 10 ont eu des communications régulières, 5 sur 10 affirment avoir bénéficié de nouveaux outils et 4 sur 10 ont participé à des réunions avec les autres franchisés du réseau. 91 % déclarent aussi avoir reçu la visite d’un animateur.

À LIRE AUSSI : 5 conseils pour rouvrir son point de vente en toute sérénité 

Digitalisation

Globalement, la crise sanitaire et économique liée à la Covid-19 a accéléré la transformation digitale au sein des réseaux. 70 % des franchisés affirment être équipés d’outils digitaux leurs permettant d’échanger avec leurs pairs et 24 % des répondants déclarent que ces outils ont été installés ou renforcés pendant la crise. Si les têtes de réseau ont déployé de nouveaux outils, les franchisés ne sont pas en reste. À leur niveau, les franchisés ont été proactifs pour faire face à la situation actuelle. 86 % ont ainsi mis en place des actions spécifiques afin de s’adapter au contexte inédit. 69 % des franchisés confient que leur premier réflexe fut de maintenir le lien avec les clients et les tenir informés sur leur activité. 4 franchisés sur 10 affirment aussi avoir déployé des modes de distribution alternatifs comme la livraison. Enfin, malgré la situation préoccupante de certains secteurs d’activité, comme pour le marché de la la restauration, 51 % des franchisés constatent malgré tout un impact positif sur leur activité. Sans surprise, “l’impact positif sur l’activité est encore plus important pour les franchisés du secteur alimentaire (64 %) et ceux réalisant un CA supérieur à 750 000 euros (62 %)”, indique l’étude.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème