Actualités Etablissement Boudoir du regard (Bruxelles)

Etablissement Boudoir du regard (Bruxelles)

Après l’Atelier du sourcil, Ieva group met la main sur le Boudoir du regard

, par Nicolas Monier

Placée en redressement judiciaire, l’enseigne, fondée par Florence Temim, n’aura pas résisté à la crise sanitaire. Son rachat par Ieva group devrait lui permettre d’assainir sa situation financière.

Après avoir fait l’acquisition de l’Atelier du sourcil voilà un an, le groupe dirigé par Jean Michel Karam conforte un peu plus sa position sur le secteur de la cosmétique en rachetant l’enseigne le Boudoir du regard. Cette dernière, placée en redressement judiciaire, n’aura pas résisté au mouvement des Gilets Jaunes et à la crise de la Covid-19. Ce rachat par Ieva group va donc permettre à l’entité de se refaire une santé financière. Disposant de vingt ateliers dédiés à la beauté du regard, dont seize en franchise, l’enseigne conservera son identité propre. “Les deux marques vont continuer à se développer de manière indépendante. Elles ont toutes deux leur propre concept et leur clientèle. Ce sont des technologies et des approches différentes. Nous n’avons pas vocation à bouleverser cet équilibre”, explique Jean Michel Karam. De son côté, avec 116 points de vente dont 71 en franchise, l’Atelier du sourcil poursuit son développement, notamment à l’international :

“Nous venons d’ouvrir un shop in shop à Milan et nous allons poursuivre nos ouvertures en Belgique, au Luxembourg, en Espagne et au Maroc. À la fin de l’année, nous serons également présents aux États-Unis”, poursuit Jean Michel Karam.

À LIRE AUSSI : Aucun franchisé dans les 62 fermetures de magasins Nocibé

l’Atelier du sourcil devrait comptabiliser 125 points de vente avant 2022. Avant l’arrivée d’Ieva group, l’enseigne comptait une majorité de franchises dans son parc. Aujourd’hui, la donne a changé et s’est inversée. “Je voudrais arriver à un juste équilibre entre ateliers intégrés et franchises. Les deux modèles se complètent bien. Nous recevons énormément de candidatures. Nous devons faire tout un travail de tri et bien choisir nos futurs chefs d’entreprise car nos ouvertures en franchise oscilleront entre cinq et dix par an. Pas plus !”, précise Jean Michel Karam.

Parmi les synergies mises en place par le groupe, on peut citer l’abonnement MonMoiBeauté, une application personnalisée dédiée à la beauté des clientes et que l’on retrouve désormais dans les établissements de l’Atelier du sourcil. “Nous retrouverons également, à terme, cet abonnement dans les ateliers du Boudoir du regard”, poursuit le fondateur d’Ieva group. Pour rappel, le groupe développe ses propres marques, Ioma Paris, Made with Care et Elenature Paris.

À LIRE AUSSI : [Dernière minute] Franck Provost et Jean-Louis David rachetés par Core Equity

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :

Atelier du Sourcil

ATELIER DU SOURCIL

Premier espace exclusivement dédié à la beauté du regard

 

  • Apport :
    45000
  • Implantation :
    102

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème