Actualités audrey-velicou

Audrey Vélicou de Zoé Services : “J’ai la satisfaction de travailler sur des projets que j’ai choisis”

, par Chloé Goudenhooft

Zoé Services n’est pas la première société créée par Audrey Vélicou. La dirigeante de l’enseigne a le don pour détecter des besoins et saisir des opportunités pour lancer ses affaires. Audrey Vélicou travaille aujourd’hui à rendre son réseau plus performant, et n’en est sûrement pas à son dernier projet.

Audrey Vélicou, fondatrice de l’enseigne Zoé Services, est une entrepreneuse dans l’âme. L’un de ses atouts, c’est d’exercer en parallèle de ses autres activités comme juriste en droit des affaires. “Le fait de pratiquer ce métier me permet de rester en veille sur la législation qui est toujours changeante, confie-t-elle. Cette activité a servi de support à tous mes projets de création.” Audrey Vélicou s’est lancée pour la première fois dans l’aventure entrepreneuriale en 2003, avec la création de Chelsea Services, une SSII d’intervenants en informatique. “Des connaissances autour de moi avaient des besoins, j’ai saisi une opportunité”, explique-t-elle. Les besoins ont aussi motivé la création de Zoé Services, en 2006. Audrey Vélicou rencontrait des difficultés à trouver des employés fiables en matière de services à domicile. “J’ai quitté Paris pour vivre dans une grande maison avec jardin dans la Sarthe. Mais comme j’étais très prise, j’ai voulu trouver du personnel pour s’en occuper. Cela a été un vrai parcours du combattant ! Il existait des associations, mais leur objectif consistait plutôt à accompagner des personnes âgées dans leur tâche quotidienne. Je recherchais quelqu’un à qui je puisse laisser les clés de ma maison.” Ses connaissances partageaient ce constat. Audrey Vélicou a donc saisi l’opportunité offerte par la loi Borloo sur les services à la personne pour se lancer. La première agence est créée à Congé-sur-Orne.

Répondre à des besoins
Un an après cette ouverture, une deuxième structure a été implantée à Paris, puis une autre dans l’Aude, tenue par son frère. En 2010, Audrey Vélicou a décidé de se développer en réseau de franchise. En parallèle, la fondatrice a créé une agence de formation. “Il s’agissait d’un centre intégré pour former les chefs d’entreprise, avec des cours de comptabilité, de gestion, etc., mais aussi pour les intervenants travaillant en agences.” En 2011, elle a également racheté une agence de communication. “Cette fois encore, c’était une opportunité à saisir. J’avais l’occasion de travailler avec des gens compétents.”
En avril 2013, l’enseigne comptait 5 franchisés et 3 agences en propre. Son prochain projet consiste à créer un partenariat entre l’agence de communication et l’enseigne pour faciliter la formation des franchisés. “Ce sera un outil interactif. Il y aura des tutoriels que les franchisés pourront regarder quand ils en auront besoin.” Malgré toutes ses activités, Audrey Vélicou réussit à garder du temps libre, grâce à une bonne organisation, mais surtout à
la qualité de ses équipes. Elle profite de sa famille, se balade en forêt avec ses chiens, et voyage beaucoup… “Je suis venue ici pour trouver du calme, mais j’ai vite eu envie de me lancer dans des initiatives. J’ai aujourd’hui la satisfaction de travailler sur des projets que j’ai choisis. J’aimerais d’ailleurs que l’activité soit plus débordante ! Mais je suis un peu freinée par la crise.”
 

Article publié dans le numéro de novembre de L'Officiel de la Franchise.

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires