Actualités Avenue_de_la_maison_Officiel_de_la_Franchise

Avenue de la Maison, une licence de marque pour meubler sa maison

, par Nathan Rayaume

Créée en mars 2022 par Bruno Guet, Avenue de la Maison est une licence de marque voulant proposer des meubles pour toute la maison.

De la cuisine à la chambre, en passant par le dressing et le salon, Avenue de la Maison propose d’accompagner ses clients dans l’aménagement de leur intérieur. Ex cadre dans la fabrication de cuisine, Bruno Guet a décidé de lancer sa propre licence de marque en mars 2022. L’objectif est de créer des magasins pour les autres, même si Bruno Guet espère à terme ouvrir son propre point de vente. « Mon objectif est de permettre la création de 10 magasins d’ici fin 2022, même si rien n’est signé pour le moment. Ensuite, la prochaine étape serait d’en détenir environ 60 d’ici 5 ans. Le but serait aussi de créer mon établissement d’ici un an ou deux. L’idéal serait dans ma région, notamment pour pouvoir recevoir mes futurs franchisés. Avenue de la Maison plaît beaucoup dans les grandes métropoles, mais également en Suisse et dans les pays du Maghreb comme la Tunisie », développe l’entrepreneur.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise dans le secteur des cuisinistes

À taille humaine

Avenue de la Maison souhaite faciliter la mise en situation des produits. Chaque boutique, personnalisée au goût du collaborateur, sera agencée comme un appartement. « À l’heure actuelle vaut mieux tout vendre en même temps, pour toucher un maximum de monde et pour tout avoir au même endroit. » Toutefois, l’enseigne se veut à taille humaine. Bruno Guet travaille avec des fabricants majoritairement Espagnols qui sont dans le métier depuis près de 70 ans. Avec une zone de chalandise de 100 000 habitants pour les meubles de cuisine, le vendeur se différencie des grands groupes : « Les autres boutiques travaillent sans zone de chalandise et peuvent vendre à 200 mètres d’intervalle les mêmes produits. Cela écrase les cuisinistes indépendants et comme les franchises ont le vent en poupe en France, j’ai décidé de créer la mienne. »

À LIRE AUSSI : L’Onglerie vise les 150 instituts d’ici 2025

La licence de marque pour évoluer

Pour développer son affaire, Bruno Guet a décidé de créer une licence de marque. Les droits d’entrée pour les futurs collaborateurs sont de 9 500 euros auxquels il faut rajouter 1 800 euros pour la publicité de la première année. Une redevance de 3,5 % est également demandée sur les achats et non sur le chiffre d’affaires. « Le chiffre d’affaires tournera entre 500 000 et 700 000 euros alors que les achats seront aux alentours de 300 000 euros. C’est presque moitié moins et c’est bénéfique pour les futurs revendeurs », indique Bruno Guet. En plus de cela, le créateur de la marque propose des formations. Ces dernières durent dans le temps. Une fois le magasin ouvert, les collaborateurs sont formés 2-3 jours sur les techniques de vente. Après ce sont les fabricants qui les forment selon les envies de vente. Les formations sont dispensées en distanciel ou en présentiel et peuvent donner lieu à des réunions régionales.

Pour ce qui est des profils recherchés, l’idéal est de déjà connaître le métier : « J’accepte tout le monde même si je préfère les anciens concepteurs de cuisines, les menuisiers poseurs de cuisines qui veulent s’installer, les architectes d’intérieur, les cadres ou les autodidactes qui veulent apprendre un nouveau métier. On peut tout avoir, des opérationnels ou même des investisseurs car il s’agit d’une jeune franchise, donc il faut se déployer », conclut Bruno Guet. Autre point fort de l’enseigne, le site Internet : il propose en ligne des annonces de différents collaborateurs qui cherchent des menuisiers ou encore des concepteurs. L’objectif est de mettre en contact les différentes parties.

Avatar

Nathan Rayaume
Journaliste


Sur le même thème