Actualités OFF-2018-Hôtelballadins

Balladins : deux salariés aux manettes

, par Camille Boulate

Après plusieurs mois de négociations, David Morel et Fabrice Beyer viennent de reprendre les rênes de Balladins. Ces deux salariés de l’enseigne ont su convaincre les investisseurs. Leur objectif : continuer à redresser le réseau avec un concept revu et dynamisé.

 

Depuis le 1er juin, ce sont deux salariés de Balladins qui sont à la tête de l’enseigne. En concurrence avec six autres candidats-repreneurs, David Morel et Fabrice Beyer ont ainsi convaincu les investisseurs. Désormais, ils occupent respectivement les postes de président développement & franchise et de directeur commercial & marketing associé.

 

Poursuivre le virage stratégique

Les nouveaux dirigeants connaissent parfaitement l’enseigne et les difficultés rencontrées depuis quelques années. En effet, David Morel occupait depuis 2010 le poste de directeur de la franchise tandis que Fabrice Beyer a rejoint les hôtels Balladins en Allemagne en 2012 pour prendre la fonction de directeur commercial & marketing. Depuis 2014, il occupait les mêmes responsabilités pour la France et la Belgique. “Les deux salariés-repreneurs poursuivront les efforts engagés, déjà depuis plusieurs années, pour faire prendre un virage stratégique à l’enseigne, qui a connu de grosses difficultés ces dix dernières années”, indique Balladins.

 

S’adapter aux mutations du marché

Si la volonté principale des deux nouveaux dirigeants est de continuer à redresser la marque, née en 1985, l’autre objectif majeur est de redonner envie au public de choisir l’hôtellerie 2 ou 3 étoiles face à une concurrence toujours plus accrue des hébergements collaboratifs. Pour Fabrice Beyer il est ainsi nécessaire de “revaloriser un secteur en crise avec une offre différente qui ne s’attache pas juste à séduire par le prix mais qui compte aussi faire revenir les clients par le service, le confort, la proximité, la convivialité, la chaleur et la constance.” Ainsi, l’enseigne entend proposer un nouveau concept revu, dynamisé et plus chaleureux.

 

Consolider le réseau de franchise

Pour refaire de Balladins une marque forte, la stratégie de l’équipe dirigeante est simple : consolider le réseau de franchisés autour de valeurs et d’un projet commun. “L’enseigne a été considérablement réduite ces dernières années, notamment par la vente de la quasi-totalité des hôtels filiales, les 49 hôteliers franchisés constituent le noyau dur de la reconquête”, insiste Balladins. Ainsi, l’enseigne entend bien accentuer son maillage territorial et inaugurer, dans les 12 prochains mois, 6 nouveaux hôtels en franchise.

 

Séduire les petits hôteliers

Mais David Morel et Fabrice Meyer ne comptent pas s’arrêter là et entendent diversifier les offres hôtelières. Ainsi, le réseau souhaite rapidement déployer la licence de marque pour les établissements de moins de 40 chambres sous le label “by Balladins”. Pour l’enseigne, il s’agit “d’une main tendue vers la petite hôtellerie indépendante, actuellement en difficulté face aux évolutions technologiques et aux comportements d’achats”. Le développement de la marque se fera donc via deux offres, sur le territoire national mais aussi à l’international. Pour la licence de marque, Balladins compte accueillir 8 premiers établissement dans les douze prochains mois. À moyen terme, les dirigeants souhaitent également se déployer sur le marché de l’hébergement des moyens et longs séjours avec le lancement d’une nouvelle marque “Studio by Balladins”. Mais les dirigeants n’ont pas, pour l’heure, donné plus de détails.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :


Sur le même thème