Actualités Factory&co_officiel_de_la_franchise1

Bientôt un nouveau concept pour Factory & Co

, par Nicolas Monier

L’enseigne de burger et de cheesecakes, inspirée de la street-food new-yorkaise, veut accélérer sur l’expérience client en lançant un format de diner sports bar.

Enseigne fondée en 2009, Factory & Co souhaite aujourd’hui accélérer son maillage territorial. Pour cela, la marque, qui compte 20 restaurants, dont 12 en franchise, va mettre l’accent sur ce modèle de développement. “En 2023, nous devrions concrétiser l’ouverture de 2 succursales mais également l’inauguration de 8 nouvelles franchises”, explique Jonathan Jablonski, fondateur de l’enseigne. Et ce dernier d’ajouter : “Nous espérons pouvoir recenser 100 restaurants à l’horizon 2028. Nous avons d’ailleurs 25 projets en cours concernant de prochaines ouvertures en franchise.” Le président de la marque, dont une partie de la famille est originaire des États-Unis, souhaite également miser sur un nouveau concept qui devrait voir le jour entre février et mars 2023. Avec un format plus grand, entre 300 et 500 m², l’enseigne veut donc ajouter une corde à son arc en misant sur un concept de diner sports bar.

“Nous voulons clairement mettre une nouvelle brique expérientielle à notre modèle. Cela passera par la retransmission d’événements sportifs mais également en adaptant une salle originale dans chacun des nouveaux établissements”, précise Jonathan Jablonski.

À LIRE AUSSI : King Marcel privilégie les circuits courts pour ses burgers

Et ce dernier de poursuivre : “Cela pourra être un diner reprenant ainsi tous les codes d’un terrain de basket. Ou bien ceux d’une salle de sport, d’un ring de boxe, etc. À chaque restaurant, une idée originale dédiée.” Mais surtout, Factory & Co va également faire évoluer ses offres pour s’adapter à tous les moments de la journée. Du petit déjeuner au goûter, en passant par l’after. Tout devra être conçu pour faire vivre l’établissement du matin au soir. Une priorité que l’on observe de plus en plus au sein des enseignes de la restauration. “Si ce nouveau modèle nécessite un emplacement plus grand, nous saurons également nous adapter aux établissements déjà existants”, explique Jonathan Jablonski. La carte sera donc adaptée avec une offre de bières, de cocktails et en rajoutant, selon les mots du fondateur, “de nouvelles grillades” . Outre la livraison et la vente à emporter, l’enseigne va également se positionner sur le créneau du drive.

Des candidats expérimentés

À la recherche de nouveaux partenaires, l’enseigne cible prioritairement des profils expérimentés multi-enseignes, issus de la restauration et avec une solide assise financière.

“Nous sommes sur un investissement d’un peu moins d’un million d’euros qui nécessite un apport personnel minimum de 250 000 euros”, note le fondateur.

Concernant les implantations, l’enseigne vise essentiellement les centres commerciaux avec quelques exceptions dans les gares ou les aéroports. Misant sur le fait maison, Factory & Co peut également s’appuyer sur sa propre unité de fabrication (3 000 m²) installée à Ivry-sur-Seine (94). Pour ce qui est du maillage territorial, la marque souhaite se développer dans les grandes métropoles hexagonales, avec un accent mis sur Lyon, Montpellier ou encore Nantes.

À LIRE AUSSI : Les Burgers de Colette, un petit côté old school assumé

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires