Actualités bumpgamesofficieldelafranchise

Bump étend sa licence de marque autour du foot en bulle et du tir à l’arc

, par Valentine Puaux

Fort d’une présence dans 18 villes de France, le réseau Bump, spécialisé dans les loisirs nomades depuis 2014 et cofondé par Romain Billottet et Samuel Houles, entend aujourd’hui étoffer son réseau autour d’une quarantaine de nouveaux partenaires attendus d’ici 2025.

Face à la hausse des coûts d’exploitation, nombre de franchiseurs font aujourd’hui le pari de lancer des concept nomades et sans locaux, pour mieux recruter des partenaires. C’est le cas de l’enseigne Bump avec ses ‘Bump Games’, lancée en licence de marque en 2014 à l’initiative de Samuel Houles, dont l’activité repose sur la pratique de loisirs en groupe, dans des complexes sportifs partenaires du réseau. “Nous proposons des activités accessibles dès l’âge de 8 ans, comme le Bubble Bump, L’Archery Bump et le Laser Bump avec des partenaires qui sont aussi bien sollicités par des particuliers, que par des entreprises ou des collectivités pour fédérer autour du sport et de l’insolite. Avec des forfaits de 30 minutes à 2 heures, moyennant un tarif de groupe, à partir de 150 euros, par activité et à partir de 8 personnes, explique Romain Billottet, co-fondateur de l’enseigne après avoir incorporé son activité d’Archery Bump, à celle de Samuel Houles, en 2018 (le Bubble Bump*).

Un concept nomade, en salle, en entreprise et en forêt

Pour le licencié, tout repose en réalité sur l’ancrage local car sans complexe sportif où accueillir les publics, l’activité ne peut démarrer. Une fois la zone d’implantation validée avec la direction et les complexes sportifs partenaires trouvés, vous vous occupez des réservations clients, d’amener le matériel propre à chaque activité, puis d’encadrer et d’arbitrer leurs parties, poursuit le dirigeant. Nul besoin d’avoir son propre local donc, le travail commercial (avec ces complexes de foot en salle, notamment), se fait à distance, sauf le jour de l’évènement. Les licenciés de Bump peuvent aussi étendre leur terrain de jeu, en répondant à des demandes plus spécifiques.

Nous sommes également capables de nous déplacer chez nos clients, voire même, grâce au Laser Bump, de transformer un espace de travail en espace de jeu le temps d’une partie. Que ce soit de jour, ou de nuit. Mais la plupart du temps et pour des raisons de sécurité, les activités se déroulent en salle fermée, complète Romain Billottet.

Recenser jusqu’à 40 partenaires d’ici 2025

Enfin, si l’enseigne compte aujourd’hui 18 partenaires, répartis aux quatre coins de la France (Bordeaux, Rennes, Fréjus, Avignon, Besançon, Île-de-France*), cette dernière recense aussi des salariés, déployés entres autres à Toulouse, Castres, Albi, Lille et Lyon. Ainsi, elle entend, petit à petit, mailler tout le territoire. “Nous avons par ailleurs l’ambition d’ici 2025, d’atteindre quelque 40 partenaires, licenciés et intégrés, dans le réseau. Mais nous ne pouvons pas prétendre nous étendre autant qu’une grande chaîne de restauration. Notamment lorsqu’il faut garantir l’exclusivité territoriale à nos licenciés sur un secteur qui comprend plusieurs villes”, fait remarquer Romain Billottet qui projette également d’ouvrir deux nouvelles unités en propre dans 2 grandes villes de France.

À  LIRE AUSSI : Les collectivités, cœur de cible de l’enseigne Idéasport

Insolite et convivial, ce concept, qui nécessite un investissement global compris entre 40 000 et 45 000 euros avec des droits d’entrée à partir de 15 000 euros et des redevances mensuelles de 650 euros (matériel compris), bien que les tarifs puissent évoluer selon le secteur”, indique également une grande flexibilité entrepreneuriale. Le concept élimine les charges au maximum. Vous ne payez que la comptabilité, l’assurance et la redevance du réseau. Et vous pouvez aussi bien travailler de chez vous. L’activité permet de tout gérer à distance, ou même de voyager entre-temps. En réalité, vous vous organisez comme vous voulez !”, précise Romain Billottet.

bumpgamesloisirsofficieldelafranchise

Il faudra néanmoins signer un contrat de 3 ans pour rejoindre l’enseigne Bump. Et avec elle, la perspective d’évoluer dans un secteur prospère, au vu de la reprise du tourisme et des loisirs depuis la crise sanitaire. À titre d’exemple, le réseau accueillait avant la pandémie, toujours selon son représentant, de gros évènements allant jusqu’à 130 personnes, alors qu’aujourd’hui, il y a davantage de plus petits évènements mais qui sont plus récurrents. Avec toujours autant d’anniversaires pour enfants que nous organisons tous les week-end !En décembre dernier, la tête de réseau recensait entre 20 % et 45 % de réservations d’entreprises, le solde se ventilant via les particuliers”. 

Une fois opérationnel, le licencié aura la possibilité d’atteindre des résultats similaires à celui du partenaire de Toulouse, soit un chiffre d’affaires annuel compris entre 150 000 et 160 000 euros. “À Paris, cela dépasse déjà les 200 000 euros de chiffre d’affaires et l’objectif est d’atteindre ce même résultat dans les grandes villes de province telles que Lille, Lyon et Toulouseconclut le passionné d’aventures. Alors, cela vous tente de devenir maître dans l’art du combat avec des arcs et des flèches dotés d’embouts en mousse ?

*Le Bubble Bump consiste à jouer au football dans des bulles gonflées d’air.
* L’enseigne recense des partenaires sur les zones d’Ivry, La Défense, Meudon et Marne-La-Vallée

À  LIRE AUSSI : Concepts insolites : Voici 5 nouveaux réseaux qui vous attendent

Avatar

Valentine Puaux


Sur le même thème