Actualités Bureau

Bureau Vallée crée un fonds de dotation

, par Nicolas Monier

Bruno Peyroles, patron de Bureau Vallée, souhaite transférer le capital du groupe pour assurer son indépendance. Une première transmission de 20 % a déjà été effectuée au fonds de dotation, “Bureau Vallée, pour une planète heureuse”. Il s’en explique pour L’Officiel de la Franchise.

 

Soucieux d’assurer la pérennité du groupe familial, Bruno Peyroles, fondateur et président de Bureau Vallée a décidé de créer un fonds de dotation, appelé “Bureau Vallée, pour une planète heureuse”. Progressivement, ce dernier a pour vocation de devenir l’unique et principal actionnaire du groupe. “Dès le départ, dans ma logique, il était impensable que je vende un jour l’enseigne. Y compris lorsque je me retirerais professionnellement. J’en avais assuré le réseau de franchisés. À bientôt 65 ans, j’ai donc décidé de transférer une partie de mes actions au fonds de dotation”, explique Bruno Peyroles. Sachant qu’aucune personne physique ne peut être propriétaire d’actions détenues par une fondation, le groupe est à l’abri d’un rachat offensif. De même, aucune des actions transférées ne peuvent être vendues. Si le fondateur était amené à décéder, la majorité des actions du groupe qu’il détient avec son épouse, seraient alors transmises à ce même fonds.

Projets environnementaux

Le fonds sera financé par les dividendes générées par sa dotation en actions. “J’espère que ‘Bureau Vallée, pour une planète heureuse’, pourra disposer d’un volant annuel d’un million d’euros”, explique Bruno Peyroles. Le spécialiste des fournitures scolaires et de bureau souhaite impliquer son fonds dans la scolarisation des pays en voie de développement. “Nous aimerions également nous engager dans des actions de reforestation sur le sol français. Nous regardons aussi les projets articulés autour de la culture biologique et de l’agroforesterie”, poursuit le fondateur.

Bureau Vallée devrait réaliser en 2019 (comptes clôturés au 31 mars), un chiffre d’affaires de 450 millions d’euros, en hausse de 10 %. Le groupe détient 335 points de vente dont 280 en franchise. En 2020, Bureau Vallée devrait doubler son parc en Belgique, réaliser des ouvertures à Madagascar et à l’Île Maurice. En France, il devrait finaliser l’ouverture de 20 nouveaux points de vente.

 

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème