Actualités Burger King vient de recevoir l'aval de l'Autorité de la concurrence pour racheter l'enseigne Quick

Burger King vient de recevoir l'aval de l'Autorité de la concurrence pour racheter l'enseigne Quick

Burger King : l’Autorité de la concurrence valide le rachat de Quick

, par Camille Boulate

Sous réserve d’engagements, Burger King pourra s’emparer de plus de 400 établissements Quick sur le territoire français.

C’était le dernier frein au rachat de Quick par Burger King, propriété du groupe Bertrand (Brasserie Lipp, Au Bureau, Bert’s…). Avec ses trente restaurants français (dix en propre et vingt en franchise), Burger King avait annoncé mettre la main sur les quatre cent cinq établissements du groupe Quick. Cette décision, qui renforce l’enseigne sur le secteur de la restauration rapide, avait été notifiée le 4 novembre 2015 à l’Autorité de la concurrence. Après l’étude des données fournies par Burger King et d’une large consultation des opérateurs du secteur, l’Autorité de la concurrence vient d’annoncer que sur “la quasi-totalité du territoire, l’opération n’est pas susceptible de porter atteinte à la concurrence, compte tenu de la présence d’un nombre suffisant de concurrents partout où l’opération entraîne des chevauchements d’activité”, est-il détaillé dans un communiqué.

 

Une situation de quasi-monopole à Ajaccio

Seule exception, la zone d’Ajaccio où une offre particulièrement faible de restauration rapide a été constatée.“Aucun établissement des enseignes McDonald’s, KFC ou Subway n’est présent sur ce territoire”, indique l’Autorité de la concurrence. Par ailleurs, Burger King a ouvert un nouvel établissement en octobre dernier, là où était présent uniquement l’enseigne Quick. “L’opération, en fusionnant les réseaux Quick et Burger King, risque de rétablir une situation quasi-monopolistique à Ajaccio”, indique l’Autorité de la concurrence dans son communiqué. Ainsi, pour remédier à cette situation, l’enseigne du groupe Bertrand s’est engagée à mettre un terme au contrat de franchise la liant au restaurant Quick d’Ajaccio, permettant ainsi au franchisé de rejoindre une enseigne concurrente. Pendant dix ans, Burger King est tenu de ne pas conclure un nouveau contrat de franchise avec le restaurant dont il vient de rompre tout lien pendant dix ans.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème