Actualités Format WEB  (3)

Coronavirus : les boulangeries Ange accusent une baisse de 35 % du chiffre d’affaires

, par Camille Boulate

Durant le confinement, 151 boulangeries Ange sont restées ouvertes et on assuré la continuité de leurs services. Malgré cette présence affirmée, le réseau enregistre 35 % de baisse de son chiffre d’affaires par rapport à 2019.

Depuis le 11 mai, l’ensemble des commerces ont redémarré leur activité. S’il est trop tôt pour jauger comment se déroule cette reprise auprès des réseaux, certains ont décidé de faire un bilan de la période du confinement. Les boulangeries Ange ont ainsi dévoilé les performances réalisées du 16 mars au 5 mai. Sans surprise, bien que 151 boutiques sur 157 sont restées ouvertes, le chiffre d’affaires a baissé de 35 % comparé à 2019. “Des chiffres disparates en fonction des franchises qui vont de 0 % à -80 %. Côté produit, la boulangerie tire son épingle du jeu et résiste alors que l’activité salée s’effondre à -70 %”, explique l’enseigne.

À LIRE AUSSI : Retrouvez les tendances et les opportunités du marché de la boulangerie et des terminaux de cuisson sur notre fiche pratique, disponible sur notre boutique.

Disparités régionales

Dans le détail, certaines régions sont plus impactées que d’autres, comme l’Ouest qui affiche un recul de 44 % de chiffre d’affaires. Suivent de près l’Auvergne-Rhône-Alpes (- 40 %), le Sud-Est – 39 %), le Nord et le Grand-Est (- 36 %). L’Île-de-France résiste mais affiche un recul de ses performances de 16 %. “Durant cette période de crise, le réseau Ange a mis en place les différents dispositifs proposés par l’État à la demande et sur mesure, pour accompagner ses collaborateurs, insiste l’enseigne. Au siège, 50 % des salariés, sur un total de 60 personnes, se sont trouvés en chômage partiel.” Du côté des points de vente, les horaires habituels (6h30-20h) on été allégés avec une ouverture uniquement le matin au début du confinement. Une reprise progressive ayant été amorcée les semaines avant le déconfinement.

À LIRE AUSSI : ReStart : découvrez le quotidien des franchisés après le confinement

Guide sanitaire

À ce jour, la quasi totalité du réseau à rouvert ses portes. Pour favoriser une reprise sereine et sécurisée pour l’ensemble des collaborateurs et des franchisés, Ange a lancé la démarche “riposte” et diffusé un guide sanitaire. L’objectif : élaborer des nouvelles règles à respecter dans tout le réseau. “Un protocole dont le but est aussi de rassurer les franchisés et les clients”, explique l’enseigne. Sur le terrain, tous les points de vente opérationnels ont repris leurs horaires normaux et retravaillent sur l’ensemble des gammes produits. “Les seules boulangeries fermées pendant le confinement, car situées dans des centres commerciaux, ont aussi rouvert leurs portes. Dans les points de vente, des balisages personnalisés permettent de faire respecter les distances, le nombre de personnes en boulangerie et les zones d’attente”, détaille le réseau. Durant cette crise, de nouveaux services ont par ailleurs été développés, comme dans de nombreuses autres enseignes, comme la livraison avec Uber Eats et le click and collect grâce à l’application Ange. Côté ouvertures, le réseau entend ouvrir un dizaine de nouvelles boulangeries d’ici fin août et prévoit, pour l’instant, une trentaines de nouveaux points de vente d’ici la fin 2020.

 À LIRE AUSSI : Déconfinement : les acteurs du fitness dans l’attente d’une réouverture

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème