Actualités electricity-3137843_640

E.Leclerc se lance dans l’électricité et vise 3 millions de clients d’ici 2021

, par Fabien Soyez

Le géant de la distribution E.Leclerc se lance, après Casino ou Total, dans l’électricité, en proposant une offre à prix cassés. L’enseigne espère ainsi “servir d’ici 3 ans, 3 millions de foyers”.

 

Un géant de la distribution qui vend de l’électricité ? Depuis ce jeudi 13 septembre 2018, E.Leclerc, propose à ses clients de devenir leur fournisseur. Comme il y a 30 ans quand l’enseigne a obtenu, contre l’État français, la libéralisation du prix des carburants, le distributeur manie habilement la guerre des prix – face à des concurrents déjà nombreux.

Car depuis 2011 et la Loi Nome (Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité), qui oblige EDF à vendre aux fournisseurs alternatifs un quart de sa production nucléaire,  des concurrents se sont introduits dans la brèche, de Total à Engie, en passant par Cdiscount et Casino, qui vendent eux aussi de l’électricité.

 

“Notre objectif c’est d’être le moins cher du marché”

En faisant le pari que les Français opteront de plus en plus pour les offres alternatives à EDF, Michel-Édouard Leclerc, président de E.Leclerc, espère, en se lançant dans ce nouveau secteur, “servir 3 millions de clients” d’ici trois ans, en métropole. Un objectif qui s’avère donc très ambitieux, face à un marché des fournisseurs alternatifs encombré. Pour l’atteindre, E.Leclerc, adepte des prix bas, propose d’ores et déjà à ses clients, pour au moins un an, “10 % de réduction par rapport au tarif réglementé de l’électricité” – et 20 % dans le cas où le client viendrait convertir la diminution en bons d’achat à dépenser dans ses magasins.

“Notre objectif c’est d’être le moins cher du marché. Nous allons progressivement étoffer notre offre. La prochaine étape ce sera de nous ouvrir aux petites entreprises”, indique Michel-Édouard Leclerc dans Le Parisien.

Mais en attendant, le président du groupe, qui espère aussi à terme “vendre de l’électricité verte”, explique sur son blog vouloir « y aller progressivement, la baisse des prix étant pour l’instant due aux faibles marges de E.Leclerc”, mais aussi “pouvoir acheter moins cher avec la progression de notre part de marché, afin de faire bénéficier aux clients d’économies d’échelle”. Viendra plus tard “le temps de servir les entreprises”, annonce le PDG de l’enseigne de grande distribution.

 

gplus-profile-picture

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème