Actualités Elton1 - copie

Elton veut rendre ses cuisines instagrammables

, par Nicolas Monier

Avec ce concept, le groupe Abbou et Cie vise clairement le marché des CSP +. Personnalisation, mobilier allemand et prochainement une conciergerie, tout est articulé autour du premium.

Mis en sommeil pendant les différents confinements, le concept Elton, fruit de la réflexion du groupe Abbou et Cie (AvivA), souhaite désormais évangéliser sa marque premium. “Nous ne voulions pas créer un énième concept de magasin de cuisine mais plutôt travailler sur une idée de concept store à destination des consommateurs CSP +. Mais attention, avec l’idée de créer des cuisines uniques, certes chères, mais pas non plus dans des budgets trop élevés”, explique Bernard Abbou, directeur général et co-fondateur du réseau AvivA. Et ce dernier de poursuivre : “Nous souhaitions à la fois travailler avec des matériaux hauts de gamme pour le mobilier, ce que nous faisons avec notre partenaire allemand, mais également avec cette idée de cuisines instagrammables qui offrent un effet waouh.”

À LIRE AUSSI : Cuisine Plus présente un nouveau concept

À ce jour, le groupe exploite un magasin pilote Elton, en propre, à Lyon et qui sert de véritable laboratoire. Par ailleurs, 5 concepts store ont déjà aussi vu le jour en Suisse, à Saint-Etienne, et dans les régions parisiennes et lyonnaises.

“D’ici janvier et mars 2022, nous devrions ouvrir deux nouveaux magasins. À l’horizon 2025, j’aimerais que nous comptions entre 40 et 45 concepts store Elton”, poursuit Bernard Abbou.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise AvivA

Ce modèle, plutôt destiné au centre-ville, s’adresse ainsi aux consommateurs CSP +. Le panier moyen avoisine les 10 000 euros HT. Si le groupe explique que les porteurs de projet peuvent être issus de son réseau AvivA, les dirigeants recherchent aussi et surtout des candidats animés par la philosophie du concept. “Ce peut être des décorateurs, des architectes de formation ou d’anciens agenceurs d’intérieur qui auront une approche différente par rapport à nos agences classiques”, précise Bernard Abbou. Il faut noter que l’investissement total, hors pas de porte, pour ouvrir un concept Elton avoisine les 350 000 euros.

Si Elton cherche véritablement à pénétrer le marché haut de gamme, dans un marché de plus en plus mature, le groupe Abbou et Cie souhaite également sortir de sa zone de confort en allant taquiner les segments du dressing ou encore celui de la salle de bain. “Dans les années qui viennent, nous allons effectivement essayer de prendre des parts de marché dans ces domaines pour essayer d’offrir aux consommateurs une offre globale. De même, nous travaillons, pour le concept Elton, à un service de conciergerie pour prendre en charge de A à Z tout ce qui peut être chronophage pour le client. J’espère que, d’ici un à deux ans, ce service sera totalement effectif”, conclut Bernard Abbou.

À LIRE AUSSI : Cuisines AvivA et Elton Cuisines accueillent Nobilia dans ses actionnaires

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :


Sur le même thème