Actualités Format WEB  (24)

[Exclu] Entrepreneuriat : seules 13 % des femmes souhaitent se lancer en franchise

, par Camille Boulate

À l’heure où les aspirations entrepreneuriales sont à la hausse, une nouvelle étude réalisée par la plate-forme Reconversionenfranchise.com, en partenariat avec Actionn’Elles, Les Premières et CDI Médias & Services (éditeur de L’Officiel de la Franchise) montre que les femmes pensent encore trop peu à la franchise. Décryptage.

Si la crise sanitaire a permis aux porteurs et porteuses de projet de faire le point sur leur situation et de passer le cap de l’entrepreneuriat, encore trop peu de femmes s’orientent vers la franchise. Une étude réalisée par la plate-forme Reconversionenfranchise.com, réalisée en partenariat avec les réseaux d’accompagnement Action’Elles et Les Premières ainsi que CDI Médias et Services (éditeur de L’Officiel de la Franchise), démontre que les futures cheffes d’entreprise préfèrent s’orienter vers une création classique plutôt que vers la franchise. Ainsi, seules 13 % des répondantes affirment étudier cette option tandis que plus de 46 % souhaitent créer leur société de manière indépendante et 37 % se lanceraient davantage en auto-entrepreneur. De manière globale, 6 femmes sur 10 estiment que la crise n’a pas été le déclencheur de leur projet mais 42,6 % d’entre elles assurent que la situation inédite a entraîné une prise de conscience les incitant à adapter leur activité et leurs compétences.

À LIRE AUSSI : Financer sa franchise : il n’y a pas que les banques !

Se faire accompagner

Autre enseignement de l’étude : les femmes prennent conscience de l’importance de se faire accompagner dans leur projet. 40 % d’entre elles veulent un accompagnement généraliste à la création d’entreprise, 41 % veulent un accompagnement d’experts privés (banquiers, financiers, comptables) et enfin 17 % souhaitent un accompagnement en franchise pour ne pas partir de zéro. Au total, plus de 9 femmes sur 10 comprennent la nécessité de se faire épauler pour réussir leur projet d’entreprise. Un accompagnement qui permettrait pour plus de 77 % des répondantes de lever les principaux freins qui les empêchent à court terme de se lancer (manque de moyens financiers, manque de visibilité par rapport à l’avenir, démarches administratives, etc.)

extrait infographie entreprendre au feminin (1)

Accès à une marque

Globalement, les femmes souhaitent sauter le pas et devenir leur propre patron à court terme. Une grande majorité des répondantes (75 %) envisagent de lancer leur activité d’ici un an et 63 % des femmes souhaitent entreprendre seules, sans associé. Parmi les secteurs qui ont le vent en poupe, arrivent en tête les services aux entreprises (20 %) suivis du commerce et de l’artisanat (16 %) et des services aux particuliers (10,4 %). Pour les femmes qui envisagent la franchise comme une option, 63 % d’entre elles estiment que rejoindre une enseigne est une solution clé en main pour se lancer. 57 % estiment que la franchise permet de minimiser les risques et 44 % pensent que ce modèle permet de gagner du temps dans la création de son projet. Trois critères essentiels ressortent par ailleurs pour choisir la franchises : l’accès à des outils mutualisés et des relations avec les autres franchisés (84 %), l’accès à une marque et à une notoriété (68 %) et de l’aide au démarrage du projet et au lancement de l’activité (68 %).

Vous souhaitez vous lancer en franchise ? Téléchargez notre livre blanc et découvrez les 10 étapes clés à ne surtout pas louper avant de passer le cap.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème