Actualités PointS_officiel_de_la_franchise

Face à la crise inflationniste, Point S maintient ses objectifs

, par Nicolas Monier

Le spécialiste lyonnais de l’entretien automobile devrait passer, en France, le cap des 700 centres à la fin de l’année 2023. Soucieux d’élargir son offre, il compte accélérer sur l’évangélisation de ses deux nouveaux concepts : Point S Écomobilité et Point S Vente Auto.

En 2022, Point S aura signé l’ouverture de 44 nouveaux centres sur le sol français. Ce qui porte désormais son parc à 640 points de vente. “En 2023, nous devrions atteindre le cap des 700 centres”, explique Christophe Rollet, directeur général de l’enseigne lyonnaise. À la fin de l’année écoulée, le spécialiste de l’entretien automobile, premier réseau indépendant, aura réalisé un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros, en hausse de 20 % (avec inflation) à périmètre non constant et de 4 % (hors inflation) à périmètre constant.

Pour élargir son offre de services et toucher toutes les formes de mobilité, Point S, on s’en souvient, avait lancé en 2022, deux nouveaux concepts. Le premier, baptisé Point S Écomobilité, s’adresse à toutes les mobilités douces (vélos électriques, trottinettes, scooters électriques)À noter qu’une prochaine offre de location en courte durée devrait prochainement voir le jourLe second, Point S Vente Auto, spécialisé dans la vente de véhicules zéro km (ayant fait l’objet d’une première immatriculation et qui affiche moins de 1 000 kilomètres au compteur). À la fin de l’année 2023, Point S Écomobilité, qui recense 18 centres, devrait passer le cap des 100 points de vente.

“Avec notre offre positionnée sur le milieu/haut de gamme, nous visons clairement une clientèle CSP/CSP+. Chez nous, le premier prix d’un vélo électrique démarre autour de 2 000 euros”, ajoute Christophe Rollet.

Pour ce qui est de Point S Vente Auto, l’ambition est de compter là aussi une centaine d’unités à la fin de l’année. Nos différents concepts ont vocation à être intégrés au sein des points de vente classiques Point S mais peuvent être également déployés au sein d’unités externes n’appartenant pas nécessairement à notre réseau”, poursuit le directeur général de l’enseigne.

À LIRE AUSSI : Norauto, une enseigne bien huilée

Dans un marché économique tendu, l’enseigne cherche aujourd’hui à multiplier les leviers de croissance. Elle compte décliner son concept Point S Glass auprès d’une clientèle plus industrielle, parmi lesquelles les poids lourds et les véhicules agraires. “Il y a aujourd’hui quelques 600 000 poids lourds en circulation en France. C’est un potentiel important. Nous devrions compter 28 unités dédiés à la réparation du vitrage de ces engins à la fin de l’année 2023”, précise Christophe Rollet. Face à la crise inflationniste et les inquiétudes sur le pouvoir d’achat, l’enseigne souhaite pourtant maintenir un approvisionnement conséquent sur le pneu premium.

“Nous incitons nos adhérents, même si la tendance est baissière, à avoir dans leur stock un taux de 60 % de pneu premium”, explique le directeur général.

À la fin de l’année 2022, l’enseigne a d’ailleurs lancé un partenariat avec le manufacturier Goodyear pour favoriser la commercialisation d’équipements haut de gamme. Elle confirme ainsi son image de marque premium.

À LIRE AUSSI : Entretien automobile : quels moteurs de croissance ?

À l’occasion de leur traditionnelle conférence de presse de début d’année, les dirigeants de l’enseigne sont également revenus sur le sujet épineux de la loi Montagne 2. Alors que cette dernière rend obligatoires les équipements hivernaux (pneus hiver, 4 saisons, chaînes ou chaussettes à neige), depuis le 1er novembre 2022, dans les zones montagneuses, le gouvernement a annoncé une tolérance d’un an avant que ne tombent les premières sanctions. “C’est un enjeu principal de sécurité. Il est dommage que le gouvernement repousse encore la parution du décret. Nous devrions prochainement sortir une communication à ce sujet pour alerter les pouvoirs publics”, conclut Christophe Rollet.

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires