Actualités Estelle Thomas, directrice du pôle Banque Assurance de l'Institut CSA, présentait les chiffres de l'enquête annuelle de la franchise jeudi 26 novembre.

Estelle Thomas, directrice du pôle Banque Assurance de l'Institut CSA, présentait les chiffres de l'enquête annuelle de la franchise jeudi 26 novembre.

FFF : 40 % des entrepreneurs potentiels envisagent de se lancer en franchise

, par Chloé Goudenhooft

La Fédération française de la franchise a révélé les résultats de son enquête annuelle réalisée en partenariat avec la Banque populaire. La soirée a également été l’occasion d’organiser des débats autour de la question de l’incontournable digitalisation des entreprises.

 

Les chiffres annoncés lors de la soirée de l’enquête annuelle de la Fédération franchise de la française, jeudi 26 novembre, étaient peu réjouissants, à l’échelle de l’économie mondiale et de la France. La reprise serait poussive pour l’année à venir, freinée par le ralentissement de la Chine et du monde émergent, malgré la demande des ménages qui se maintient. Toutefois, l’enquête révèle que l’attrait des Français pour l’entrepreneuriat va croissant. 36 % des sondés indiquent qu’ils aimeraient créer une entreprise, soit le même résultat qu’en 2014, mais bien plus que les années passées (27 % en 2012 et 28 % en 2013). 40 % de ces entrepreneurs potentiels envisagent de se lancer en franchise, soit environ 14 % de la population française.

 

Une majorité de franchisés âgés de 35 à 49 ans

Selon les résultats de cette année, l’âge moyen d’ouverture du premier point de vente est de 36 ans contre 34 ans en 2014. 43 % des franchisés ont ouvert leur premier point de vente entre 18 et 34 ans. Il s’agit de femmes à 40 % et 49 % d’entre eux ont entre 35 et 49 ans, chiffre stable depuis 2012.
8 franchisés sur 10 déclarent être en couple en 2015, un chiffre constant depuis 2011. 46 % d’entre eux indiquent être aidés par leur conjoint dans leur activité professionnelle (contre 51 % en 2013). Quant à leur revenu annuel moyen, il s’élève à 32 120 euros en 2015, contre 32 873 euros en 2014. 43 % des franchisés indiquent avoir un revenu compris entre 20 000 et 40 000 euros. 72 % n’ont qu’un seul point de vente, contre 74 % en 2014.

 

Une table ronde sur l'uberisation avait été organisée pour confronter les avis de têtes de réseau et d’entrepreneurs.

Une table ronde sur l’uberisation avait été organisée pour confronter les avis de têtes de réseau et d’entrepreneurs.

Web to store

Sujet à part entière de la soirée du 26 novembre, le digital semble désormais s’inviter dans la franchise comme un outil incontournable. Les franchiseurs indiquent à 96 % utiliser leur site Internet pour présenter leur enseigne et leur gamme de produits et services. Il permet de fidéliser les clients pour 63 % d’entre eux et même de recruter des franchisés (86 %). En revanche, il ne sert à dialoguer avec les franchisés que pour 30 % des franchiseurs.
58 % d’entre eux utilisent leurs pages Web comme site marchand et près de 9 sur 10 ont mis en place un dispositif pour inciter les consommateurs à se rendre dans les points de vente du réseau (Web to store). 1 tête de réseau sur 2 enfin a mis en œuvre une stratégie multicanale, la vente sur Internet étant le canal privilégié (95 %, + 8 points.).

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème