Actualités Fleur pellerin cash express

Fleur Pellerin contre la revente de jeux video : Cash Express monte au créneau

, par Julie Tadduni

Au mois d’août, la ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin déclarait que “le développement considérable du marché de l’occasion et du téléchargement illégal dans le secteur du jeu vidéo a conduit l’industrie à prendre des mesures garantissant une meilleure protection des droits de propriété intellectuelle.” Elle souhaitait ainsi en interdire la revente d’occasion. Une annonce qualifiée d’amalgame par l’enseigne d’achat-vente Cash Express.

Roger Beille, président de l’enseigne Cash Express, a tenu à rétablir les choses après les déclarations de Fleur Pellerin concernant le marché du jeu video, à travers une lettre ouverte. Elle considère en effet que “l’activité de revente (…) est préjudiciable au développement de l’industrie”.

 

Ne pas confondre revente et piratage

Le président du réseau juge les propos de la ministre inexacts. “En aucun cas, l’activité de revente de jeux ne ‘contrevient aux droits des éditeurs’. En effet, en 2012, la Cour de justice de l’Union européenne a précisé qu’il était interdit à un ayant droit (créateur de logiciel) de s’opposer à la revente de ses licences d’occasion, que ce soit sur support matériel ou par téléchargement. C’est donc l’inverse : ce sont les éditeurs qui n’ont pas le droit d’empêcher la revente d’un jeu vidéo.”
L’intégralité de cette lettre ouverte est disponible via www.cashexpress.fr/lettre-ouverte.pdf.

Avatar

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. Fleur Pellerin contre la revente de jeux video …, le

    […] L'Officiel de la Franchise (Blog) Fleur Pellerin contre la revente de jeux video : Cash Express monte …  […]

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires