Actualités CITTA DEL SOLE

IDKids accélère son développement en Italie

, par Nicolas Monier

L’enseigne de jeux et jouets transalpine Città del sole rejoint le giron du groupe français. Au-delà de l’acquisition, un véritable ADN commun.

Le groupe français IDKids vient d’annoncer l’acquisition de 48 % des parts de Città del sole, entreprise familiale italienne spécialiste des jeux et jouets ludo-pédagogiques. Fondée en 1972 par Carlo Basso, cette dernière possède aujourd’hui 82 boutiques en Italie. Alors que Oxybul, filiale éveil et jeux du groupe IDKids se développe en succursale, près de deux tiers des magasins Città del sole ont été ouverts en franchise. “En France, notre stratégie est de permettre aux franchisés IDKids de proposer l’ensemble de nos différentes marques de produits et services destinés à l’enfant de 0 à 12 ans. Que cela soit, par exemple, via Okaïdi ou bien Oxybul, etc. C’est un ensemble qui permet à nos magasins d’être de véritables lieux de destination”, explique Catherine de Bleeker, directrice de la marque Oxybul.

À LIRE AUSSI : Secteur du jouet : en 2021, le marché renoue avec la croissance

En Italie, IDKids possède déjà quelques 137 points de vente Okaïdi. Globalement, “la Botte” permet au groupe de générer 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et de cumuler un total de 200 points de vente (boutiques ou corners). L’enseigne Città del sole aura vocation à perdurer. Hors de question qu’elle passe sous pavillon d’une des marques du groupe français.

“C’est une très belle marque avec une forte notoriété en Italie. Au contraire, cela signe notre volonté d’accélérer notre développement à l’international”, poursuit Catherine de Bleeker.

Città del sole et Oxybul travailleront de concert pour sélectionner et dénicher des produits communs articulés autour du jouet pédagogique, durable et écologique. “Cette prise de participation est emblématique. Tout comme l’engagement du groupe dans le projet We act for kids, cela participe à cette stratégie ! Un groupe investi dans les enjeux sociaux, sociétaux et écologiques, c’est important dans le recrutement de nos franchisés”, ajoute la directrice de la marque Oxybul.

Si Città del sole pourra bénéficier de l’expertise digital native d’Oxybul en France ainsi que l’expertise des équipes de cette dernière en matière de création de produits (via une coopération avec un réseau de 3000 parents pilotes), la filiale française du groupe IDKids compte bien déployer en Italie ses 14 marques propres.

“Nous avons véritablement avec Città del sole un ADN commun. C’est évident !”, conclut Catherine de Bleeker.

En 2021, le groupe IDKids comptait 6 000 collaborateurs présents dans 65 pays et 1 250 magasins. Sur l’année écoulée, il aura affiché un CA de 900 millions d’euros. Parmi ses marques emblématiques, on retrouve Okaïdi, Obaïbi, Jacadi, Oxybul ou encore Rigolo Comme La Vie, Bubble, N’JOY.

À LIRE AUSSI : Jouets : les magasins contribuent à la bonne santé du secteur

 

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème