Actualités Castex

Jean Castex : “Un quart du plan de relance bénéficiera aux PME/TPE”

, par Nicolas Monier

À l’occasion de l’université du Medef qui se tient jusqu’à demain à l’Hippodrome de Longchamp, le premier Ministre Jean Castex en a profité pour donner quelques pistes sur le futur plan de relance présenté officiellement le 3 septembre prochain.

Cette après-midi, invité par le Medef à son université d’été, Jean Castex a évoqué devant un parterre de chefs d’entreprises le futur plan de relance qui sera dévoilé le 3 septembre prochain par son gouvernement. Quelques articulations principales ont été mentionnées par le premier Ministre. “Ce plan de relance sera d’un montant de 100 milliards d’euros. Soit quatre fois plus que celui de 2008. Il est le plus conséquent des plans européens actuels”, a précisé Jean Castex qui note toutefois que la contribution européenne à ce plan national sera de 40 milliards d’euros. Le chef de gouvernement a insisté sur la nécessaire rapidité qui devra prévaloir pour que ce même plan puisse gagner en efficacité sans points de blocage. De même, “un nécessaire équilibre des aides entre grandes et petites entreprises devra prévaloir”, a souligné ce dernier.

À LIRE AUSSI : Hôtellerie et restauration : qui se taille la part du lion cet été ?

Relance des territoires

Citant Alain Grisey, ministre délégué chargé des PME, Jean Castex a expliqué qu’un quart de ce futur plan bénéficiera aux PME/TPE. L’équilibre du plan passera aussi par la relance des territoires. À savoir la généralisation du haut-débit dans les zones rurales ou bien encore la rénovation des quartiers commerciaux et centres-villes. Le gouvernement devrait comme il l’a fait voilà quelques mois encore, procéder par ordonnance pour la mise en œuvre des réformes. Rappelant que l’aide de l’État, a été jusque-là la plus importante d’Europe, Jean Castex a indiqué que l’activité partielle, sous sa forme actuelle sera maintenue jusqu’au 1er novembre et pendant deux ans pour les entreprises ayant signé des accords sur l’activité partielle longue durée. Bien entendu, les secteurs les plus touchés, comme le tourisme, la culture ou encore l’événementiel, conserveront cet accès à l’activité partielle même sans accord.

À LIRE AUSSI : L’U2P appelle à amplifier les dispositifs d’aides pour les entreprises 

Impôts de production

Souhaitant accélérer la relance de la production nationale, le premier Ministre a évoqué la baisse, dès le 1er janvier prochain, des impôts de production à hauteur de 10 milliards d’euros par an. Le gouvernement souhaite également voir la CVAE [cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises] être divisée par deux. De même, Jean Castex entend faire passer la baisse du plafonnement économique de 3 à 2 % et diviser par deux la pression fiscale sur la taxe foncière des locaux industriels. Saluant le courage des chefs d’entreprises et de leurs salariés, le premier Ministre a également rappelé l’effort de l’État dès le début de la pandémie : fonds de solidarité, PGE et activité partielle. “Soit 470 milliards d’euros mobilisés en un temps record”, a insisté Jean Castex tout en ajoutant : “Ça a marché. La France a tenu le choc.”

Article réalisé avec la contribution de Camille Boulate.

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème