Actualités format-web--638x361

JouéClub : “Nous sommes à +20 % de stock par rapport à la même période en 2020”

, par Nicolas Monier

À trois mois de Noël, la coopérative, dirigée par Jacques Baudoz, veut rassurer sur son approvisionnement et sur la stabilité des prix. Il y aura bien des jouets pour tout le monde.

Alors que son catalogue de Noël est attendu demain, mardi 6 octobre, l’enseigne qui devrait également recevoir le trophée 20212 de la meilleure chaîne de magasins de l’année (catégorie jouets et jeux), souhaite aussi et surtout rassurer ses clients : “Nous sommes à +20 % de stock par rapport à la même période de l’année dernière”, explique Jacques Baudoz, PDG de la coopérative. Autant dire que les magasins de l’enseigne sont sur le qui-vive si l’on sait que 50 % du CA se réalise sur les trois mois de la fin d’année.

“On évoque les questions de stock mais ce sont plutôt les problèmes d’acheminement qui congestionnent le marché. Nous avions anticipé cette conjoncture en passant très en amont les commandes aux fournisseurs. Il n’y aura pas de rupture mais des retards ou des décalages ponctuels”, poursuit Jacques Baudoz. Pour faire face à cette situation, les adhérents ont passé, dans un premier temps, dès avril dernier, leurs commandes à la centrale d’achat JouéClub. En somme 100 % de leur stock sans compter des réassorts possibles avant la fin d’année. “Puis en mai, là aussi, les adhérents ont commandé le stock pour chacun de leur magasin à nos différents fournisseurs partenaires”, précise Jacques Baudoz.

À LIRE AUSSI :Jouets : les magasins contribuent à la bonne santé du secteur

Si en moyenne un enfant reçoit 250 euros de cadeau à Noël, force est de constater que JouéClub cherche à rassurer le consommateur sur la volatilité des prix. “Nous faisons face aujourd’hui à une relative stabilité des prix. Les négociations de la centrale avec nos fournisseurs ainsi que plusieurs opérations commerciales jusqu’à la fin de l’année permettront à nos clients de ne pas à avoir à payer la note”, explique le PDG de l’enseigne. Les dirigeants de l’enseigne semblent confiants et estiment que cette anticipation devrait leur permettre de consolider leur activité. Comme le précisait l’enseigne, à la fin du mois d’août, le spécialiste du jouet est toujours à + 20 % d’activité.

“À la fin de l’année, nous ferons les comptes mais il y aura certainement des parts de marché à prendre”, explique-t-on à l’occasion d’une conférence de presse.

À LIRE AUSSI : L’adhérent au coeur de la stratégie JouéClub

JouéClub, cette année, mettra en avant, sans surprise, les grandes licences qui séduisent le public. La Pat’ Patrouille pour le premier âge mais également Harry Potter pour les plus âgés ou encore la culture manga avec Naruto et les produits dérivés du jeu vidéo Among Us. “Nous serons les seuls cette année à proposer les poupées Bratz [MGA Entertainment] qui fêtent leur 20 ans. Bien entendu, avec la folie Pokémon, nous allons proposer des coffrets anniversaires très prisés par les collectionneurs”, explique Jacques Baudoz. Il faudra également compter sur les intemporels jeux de société ou encore les dinosaures qui ont toujours une forte attractivité chez les enfants.

Pour la première fois, cette année, l’enseigne de jouets va s’adresser directement aux adultes en sortant, en décembre prochain, un catalogue dédié au “kidult”, nouveau segment de marché proposant de potentiels forts leviers de croissance.

À LIRE AUSSI : L’Autorité de la concurrence valide la reprise de Maxitoys par King Jouet

 

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème