Actualités King_Marcel_Officiel_de_la_Franchise

King Marcel privilégie les circuits-court pour ses burgers

, par Nathan Rayaume

Depuis 9 ans, l’enseigne King Marcel propose des burgers frais et français. Bien installée dans l’est de la France, la marque compte bien désormais se développer dans l’ouest du pays.

Souhaitant se différencier des géants Américains de la restauration rapide, King Marcel s’inscrit dans la lignée des Burgers de Papa ou de Big Fernand. Ouverte d’abord dans la région lyonnaise en 2013, la franchise King Marcel a été lancée, fin 2015, à Paris. Pour se différencier, l’enseigne mise sur des produits de qualité et les circuits-courts “Pour nos pains, nous demandons aux boulangeries locales. Pour les fruits et légumes , nous sommes en relation avec des primeurs locaux et enfin, pour la viande c’est obligatoirement du label rouge et d’origine limousine. Il n’y a que le cheddar qui ne vient pas de France car nous ne savons pas faire” précise Christophe San Miguel, fondateur de King Marcel. Des produits qui sont d’ailleurs assemblés devant le client. Afin de densifier sa carte, le réseau propose également des nuggets de poulet fait maison, des wraps (galette de blé ou de maïs enroulée autour d’aliments chauds ou froids) ainsi que des barquettes de viande accompagnées de frites.

“Aujourd’hui 80 % de nos ventes proviennent des burgers. Si d’ici trois à quatre ans, nous pouvons passer sur un rythme de 60 %, ça serait pas mal”, indique le franchiseur

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une enseigne King Marcel

À la conquête de l’Ouest

Avec un parc de 18 restaurants dont 13 en franchise sur le territoire français, King Marcel est déjà présent de Nice (06) à Paris (75) en passant par Marseille (13) et Dijon (21). L’objectif dans les prochaines années serait de développer l’enseigne dans l’ouest de l’hexagone qui ne compte, pour l’instant, qu’un seul établissement situé à Caen (14). “Il y a de la place vers Rennes et Orléans. Nous aimerions vraiment nous implanter dans les régions de la Bretagne et de la Normandie”, se réjouit le fondateur de King Marcel. Ce dernier a d’ailleurs envie d’adopter un rythme raisonné et raisonnable d’ouvertures. Ainsi, en 2023, trois ou quatre nouvelles implantations sont envisagées. En plus des traditionnelles zones d’emplacements où l’enseigne s’implante (centre-ville), elle privilégie également les centres de loisirs, notamment en sortie de ville. “Nous ciblons, parmi les porteurs de projet, également des franchisés de parc de loisirs qui ont décidé de regrouper plusieurs activités au même endroit. Ce sont des lieux où historiquement, il n’y avait pas de restauration. Maintenant, les clients peuvent passer une journée entière entre amis ou en famille”, explique Christophe San Miguel. Des établissements qui fonctionnent car la tête de réseau envisage de réitérer l’expérience.

À LIRE AUSSI  : Blend Hamburger, un “diner” épuré en quête de franchisés

Pour les futurs franchisés King Marcel, les droits d’entrée ont été fixés à 30 000 euros. Un apport de 100 000 euros est demandé pour un local d’en moyenne 150 mètres carrés, stockage compris. Pour les redevances commerciales, elles sont de 5 % sur le chiffre d’affaires des ventes en restaurants et de 3,5 % du chiffre d’affaires sur les ventes via les plateformes de livraisons (Uber Eats, Deliveroo). À cela s’ajoute 1 % du CA pour la communication nationale. En moyenne, le chiffre d’affaires annuel est de 800 000 euros. Concernant le profil des futurs franchisés, Christophe San Miguel a son idée précise :

“Nous recherchons des personnes qui ont la culture du monde de la restauration et non des cadres en reconversion. Nous pouvons accepter les investisseurs mais il faut mettre un spécialiste de la restauration à la tête de leur magasin.”

Peu importe l’expérience des franchisés, une formation est, de toute manière, prévue. Elle dure 3 semaines et à lieu dans un restaurant pilote (Lyon ou Paris). “Nous formons toute l’équipe, le franchisé, le manager, les cuisiniers et un employé polyvalent. Nous faisons très peu de théorie et nous les plongeons dans le bain directement”, conclut Christophe San Miguel.

À LIRE AUSSI : Le franchiseur Buns parie sur le juste équilibre de ses burgers

Avatar

Nathan Rayaume
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :

King Marcel

KING MARCEL

My Burger is French. Burgers français, frais & faits maison

  • Apport :
    100000
  • Implantation :
    18

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème