Actualités Kokoko_Officiel_de_la_Franchise

Kokoko, une rôtisserie éco-responsable en franchise

, par Nathan Rayaume

Débutée en 2015 à Anglet, l’aventure Kokoko se tourne aujourd’hui vers la franchise. Les fondateurs souhaitent faire rayonner leurs valeurs éco-responsables à travers toute la France.

Issus du monde de la communication, Christelle et Thierry Marin ont lancé, voilà 8 ans, Kokoko un concept de rôtisserie articulée autour des notions du “Bien manger” et du “Bien vivre”. Les cofondateurs travaillent, pour cela, sur la volaille, le bœuf, le porc. Et toutes les viandes qui se prêtent à l’offre de rôtisserie. L’enseigne Kokoko insiste sur le fait qu’elle fait appel à des producteurs locaux et régionaux en fonction de l’implantation. Outre la traçabilité des produits, l’approche éco-responsable, les cofondateurs s’engagent au maximum sur le respect du bien-être animal. “Pour avoir une viande plus goûteuse et tendre, il faut nécessairement que le poulet soit élevé en liberté, le plus naturellement possible”, indique Christelle Marin, l’une des fondatrices de Kokoko. Si l’enseigne s’est spécialisée dans la vente à emporter, elle peut également s’adapter en proposant une offre de service à table, en fonction de la surface du local.

“Finalement, chez nous, c’est le concept qui s’adapte à la zone d’implantation. Tout dépend de la clientèle et de l’emplacement”, poursuit Christelle Marin.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise dans le secteur de la restauration

Un développement en franchise maîtrisé

Après une ouverture à Anglet (64) en 2015, la première rôtisserie en franchise a vu le jour en 2019 à Bayonne (49). Aujourd’hui, le réseau compte 4 unités dont 3 franchises. Si les fondateurs souhaitaient se développer, ils ont finalement opter pour le modèle de la franchise suite à une demande de candidature. À la fois présent dans le Sud de la France, notamment à Castres (81) mais également en région parisienne à Chessy (77), Kokoko envisage de poursuivre son maillage territorial. “Notre objectif est de densifier le sol national mais avec la nécessité de trouver des fournisseurs locaux qui possèdent et respectent nos valeurs”, précise la cofondatrice. Pour le moment, la tête de réseau envisage des ouvertures à Orléans (45) , Annecy (74), Amiens (80) et Béziers (34). Mais l’enseigne compte sur un développement raisonné pour maîtriser son évolution.

“Si nous ouvrons 2 franchises par an, c’est déjà bien. D’ici 5 ans, nous devrions pouvoir atteindre une quinzaine de points de vente au total”, annonce Christelle Marin.

À LIRE AUSSI : Une franchise de bière en minibus

Un chiffre d’affaires de 280 000 euros

Des droits d’entrée de 25 000 euros sont nécessaires pour pouvoir intégrer le réseau. A cela s’ajoute une redevance de 5 % sur le chiffre d’affaires. Pour un point de vente d’environ 50 mètres carrés, l’investissement global se situe aux alentours de 120 000 euros pour un CA attendu de 280 000 euros. Afin d’accompagner les candidats à la franchise, souvent en reconversion, une formation est essentielle. “Nous proposons une semaine de formation dans notre Kokoko situé à Anglet et ensuite nous accompagnons le franchisé à l’ouverture de sa boutique durant une semaine. Après cette formation, le porteur de projet est opérationnel pour faire tourner son unité”, conclut Christelle Marin.

À LIRE AUSSI : Dubble, une franchise de restauration healthy

Avatar

Nathan Rayaume
Journaliste


Sur le même thème