Actualités Olivier et Sophie Lebreuilly à la tête du réseau de boulangerie éponyme.

Olivier et Sophie Lebreuilly à la tête du réseau de boulangerie éponyme.

La boulangerie Sophie Lebreuilly à la recherche de ses multi-franchisés

, par Valentine Puaux

Forte de 58 boutiques, dont 10 franchisées, l’enseigne de boulangerie Sophie Lebreuilly, lancée en 2014 par Olivier et Sophie Lebreuilly à Etaples (62), près du Touquet, continue de s’étendre à travers tout le territoire. Le réseau vient d’ailleurs de lancer sa fondation et ambitionne les 75 boutiques d’ici 2023. Explications avec son président et cofondateur.

Olivier et Sophie Lebreuilly n’ont jamais caché à personne leur faible pour la pâtisserie. Ainsi, après avoir respectivement évolué dans l’univers de la banque, pour lui et du marketing, pour elle, le couple rassemble ses compétences pour créer une boulangerie, et bientôt un réseau de franchises. Une premier établissement Sophie Lebreuilly ouvre à Etaples (62) en 2014, suivie d’un second en 2015. Et d’un lancement en franchise en 2018, à Boulogne-sur-Mer (62). Depuis, l’enseigne familiale recense 58 boutiques réparties sur tout le territoire, dont 10 franchises et quelques 500 collaborateurs.

 Aujourd’hui, nous avons un réseau bien en place avec des boutiques conviviales ,au format type de 400 m² moyennant une vingtaine de places assises, qui proposent à leur clientèle, du pain pétri et cuit sur place, des viennoiseries et des pâtisseries. Ce sont par exemple, des bûches, des éclairs ou des tartelettes, issues de notre propre atelier d’Etaples, d’une superficie de 1 200 m². Les boutiques font aussi salon de thé et proposent, côté restauration, une offre de snacking”, décrit Olivier Lebreuilly.

À LIRE AUSSIVictor Et Compagnie mise sur une boulangerie résolument locale

75 boutiques à horizon 2023

L’objectif du duo d’entrepreneurs aujourd’hui ? Doubler les effectifs du réseau d’ici peu, à raison de plusieurs ouvertures par mois et aux quatre coins de la France. Nous avons l’ambition d’ouvrir trois boutiques par mois en 2023, dont une en franchise. Et ainsi recenser 75 boutiques en 2023.  Nous souhaitons avoir également un positionnement rural en implantant l’enseigne dans des petites et moyennes villes de 8 000 à 10 000 habitants. D’ailleurs, nous avons déjà des emplacements ouverts à la franchise à Pau (64), en Normandie et dans l’ouest de la France, précise Olivier Lebreuilly. Une aventure que les futurs candidats à la franchise ne pourront intégrer que s’ils sont, non pas exclusivement issus de l’univers de la boulangerie, mais motivés et disposés à devenir multi-franchisés au sein du réseau enregistrant un peu moins de 27 millions d’euros de chiffres d’affaires”.

Les entrepreneurs devront être multi-sites pour gérer deux ou trois établissements. Aujourd’hui, par exemple, trois de nos sept franchisés vont ou ont la volonté d’ouvrir une seconde boulangerie chez nous. C’est un projet a anticiper car cela équivaut à gérer une trentaine de collaborateurs”, poursuit Olivier Lebreuilly.

Et ce dernier de préciser que ses franchises avoisinent, en moyenne, un chiffre d’affaires annuel de 1,27 million d’euros réparti entre les ventes de viennoiserie (50 % du chiffre d’affaires), de la pâtisserie (20 %) et du snacking/café (30 %). Côté logistique, l’enseigne a décomposé ses unités de production sur plusieurs ateliers en axant sur le fait-maison. “Au total, nous avons trois ateliers dédiés à la fabrication des produits. Le premier pour la pâtisserie donc, mais aussi un atelier de viennoiserie et une biscuiterie à Wimereux (62) pour les confitures ou la pâte à tartiner. Le but étant de proposer un maximum de produits faits-maison. C’est aussi notre force car avec cette logistique, nous avons la possibilité de répondre à des demandes et des recettes spécifiques pour certains franchisés et leur propre clientèle. Il faut savoir être flexible pour avancer ensemble”, indique Olivier Lebreuilly.

Une fondation pour renforcer l’image de marque

Le réseau s’est par ailleurs investi dans le lancement de sa propre fondation, la Fondation Sophie Lebreuilly, sous l’égide de la Fondation de France, au sein de laquelle chaque partenaire, dont le franchisé, peut prendre part s’ils le souhaite. La fondation vient d’être lancée et a pour but de donner le sourire grâce à la gourmandise. Elle propose des actions telles que la distribution de goûters ou de petits-déjeuners aux enfants à l’hôpital ou en Ehpad. Nous proposons aussi des ateliers culinaires pour les enfants handicapés en centre de répit”, explique Olivier Lebreuilly. Et le président cofondateur de poursuivre : “Nos partenaires s’engagent et s’impliquent comme ils le souhaitent. Soit en mettant des urnes de dons à la disposition de leurs clients en magasin, par exemple, ou bien en devenant bénévole et en organisant des collectes ou en se déplaçant eux-même. Après tout, chacun connaît bien son territoire, et de par son statut de commerçant, peut s’impliquer dans le tissu local”.

Si rejoindre une telle enseigne vous intéresse, sachez que Sophie Lebreuilly forme ses futurs candidats au métier pendant 10 semaines afin d’acquérir toutes les connaissances propres à la fabrication du pain et à la gestion d’un établissement. Côté modalités d’accès, comptez un apport personnel de 120 000 euros pour adhérer à l’enseigne. Et ce, autour d’un investissement global démarrant à 600 000 euros (selon le local), incluant des droits d’entrée fixés à 35 000 euros. Les redevances, elles, ont été fixées à 6 % (dont 1 % pour la publicité) du chiffre d’affaires. Alors, prêts à vous engager pour 7 ans au sein du réseau Sophie Lebreuilly ?

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise Sophie Leubreuilly  

Avatar

Valentine Puaux


Sur le même thème