Actualités La_Cacaoterie_Officiel_de_la_Franchise

La Cacaoterie de Mialy veut séduire en franchise

, par Nathan Rayaume

Soucieuse de proposer un chocolat de qualité et issu de filières vertueuses, la Cacaoterie de Mialy défend une démarche engagée. Elle compte à ce jour 2 boutiques en propre et compte s’ouvrir à la franchise.

La Cacaoterie de Mialy a été lancée par deux associés qui ont profité de leurs expériences respectives pour monter ce projet. Luc Dorin, maître chocolatier et chef pâtissier installé à Bordeaux s’est associé à Régis Bouet, chef pâtissier, démonstrateur international pour plusieurs entreprises du secteur et finaliste du Mof (Meilleur Ouvrier de France) chocolatier confiseur. Pour se différencier des autres magasins, la Cacaoterie de Mialy joue la carte de la séduction grâce à une vitrine ouverte sur les artisans qui travaillent le chocolat. Cette idée permet de faire vivre la boutique, d’en prendre plein les yeux et plein les narines tellement c’est une explosion d’odeurs“, promet Luc Dorin. La Cacaoterie de Mialy compte actuellement deux boutiques : l’une à Bordeaux, la seconde à Marcoussis, dans l’Essonne. Son objectif : ouvrir, grâce à la franchise, 4 boutiques par an à partir de 2023. 

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une enseigne dans le secteur du chocolat

Un chocolatier engagé

L’une des envies des dirigeants, c’est de favoriser les circuits courts et d’aider les producteurs. Nous cherchons une certaine proximité avec le producteur. Par exemple au Cameroun à Zoétélé, je suis le parrain d’une coopérative de planteur. Pour les aider j’ai financé une moto triporteur afin de faciliter la récolte des fèves. Nous leur proposons aussi une rémunération plus avantageuse“, déclare le créateur de la Cacaoterie. L’enseigne possède ainsi une large gamme de tablettes et de bonbons. Au total, une trentaine de bonbons et 18 origines de chocolat différentes sont représentées comme le Mexique, le Nicaragua, le Vietnam ou même Trinidad et Tobago. Luc Dorin peut également donner des cours de confection de tablette de chocolat selon la demande. 

À LIRE AUSSI : Redevances : la vigilance est de mise

Des franchisés impliqués

Pour les futurs franchisés La Cacaoterie, les droits d’entrée s’élèvent à 20 000 euros et les redevances sont de 3 % ainsi que 3 % sur la communication. L’investissement global est de 80 000 euros pour un local d’environ 80 mètres carrés. Le chiffre d’affaires est situé entre 160 000 et 240 000 euros. Parmi les droits d’entrée, la formation est comptée. Cette dernière dure 2 semaines durant lesquelles le franchisé apprend les bases du métier. Nous fournissons les fèves torréfiées et pré-concassées. Ensuite nous enseignons le broyage, l’affinage, le tablage, l’emballage du chocolat et bien évidemment nous fournissons aussi les outils de production. Nous allons également expliquer comment gérer un magasin“, indique la tête de réseau. Tous les profils sont acceptés. Cependant il faut être impliqué, attiré par le domaine et apte à gérer un magasin. 

Plus d’informations sur le site Internet de La Cacaoterie de Mialy

Avatar

Nathan Rayaume
Journaliste


Sur le même thème