Actualités coiffeur

La coiffure se mobilise pour valoriser ses métiers

, par Aline Gérard

Le Conseil national des entreprises de coiffure (CNEC) a lancé le 13 septembre une campagne de valorisation de la profession, en partenariat avec le Groupement pour le développement de la coiffure et le soutien de L’Oréal produits professionnels.

 

Depuis le 13 septembre, plus de 15 000 leaflets et 7 000 stickers sont distribués sous forme de kits prêts à l’emploi à l’ensemble des salons adhérents et des partenaires du CNEC. Ils sont également disponibles pour tous les salons qui souhaitent participer, sur simple demande.
La campagne vise à interpeller et questionner les consommateurs sur le rapport coût/ prestation dans les salons. “En effet, souligne le communiqué, avec une prestation de base (shampooing + coupe + brushing) de 45 minutes facturée en moyenne 34 euros TTC, le secteur affiche des tarifs horaires parmi les plus bas des métiers de service.”

Des professionels
Depuis la crise, les visites des clients se sont également espacées, elles sont passées de 6 par an, à 4,5. Franck Provost, le président du CNEC, indique : “Depuis dix ans, tout a augmenté : les charges sociales, les matières premières, l’énergie… Sauf le coiffeur. Plus que jamais, il est temps d’entamer une réflexion pour appliquer des tarifs qui permettent vraiment aux entreprises de coiffure d’être viables économiquement. Le problème est que notre profession, véritable métier de main d’œuvre, et notre savoir-faire ont un coût qui aujourd’hui ne sont pas assez valorisés. C’est tout l’objet de la campagne que lance le CNEC pour expliquer aux consommatrices et aux consommateurs que leurs coiffeurs sont de véritables professionnels !”

gplus-profile-picture

Aline Gérard
Rédactrice en chef de L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires