Actualités Format WEB  (15)

Le groupe Oui Care lance une nouvelle enseigne

, par Camille Boulate

Après avoir annoncé l’arrivée du soutien scolaire dans son panel de services, le groupe Oui Care vient d’officialiser le lancement d’une nouvelle enseigne. Appelée La Compagnie des Lavandières, cette nouvelle marque est spécialisée dans l’entretien de la maison.

Toujours plus de services. Voilà le crédo du groupe Oui Care, spécialisé dans les services à la personne avec O2 et Apef. En effet, le groupe avait annoncé cet été élargir le champ de ses prestations au soutien scolaire. Toujours dans cette optique de se diversifier, Oui Care vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle marque. Baptisée La Compagnie des Lavandières, celles-ci sera spécialisée dans les prestations liées à l’entretien de la maison. “C’est le lancement d’un nouveau réseau, nous explique Lionel Strasbach, directeur général de l’enseigne. Le groupe Oui Care a avant tout des enseignes multi-spécialistes avec O2 et Apef. L’idée était de lancer une nouvelle enseigne qui a pour savoir-faire l’entretien de la maison (ménage, repassage, courses, préparation de repas).”

À LIRE AUSSI : O2 se lance sur le soutien scolaire

Entreprise responsable

La première unité de cette nouvelle enseigne est opérationnelle depuis quelques semaines à Strasbourg. Pour séduire tant les clients que les futurs partenaires, La Compagnie des Lavandières mise sur une nouvelle philosophie. “L’idée était de se servir de notre expérience et de notre expertise pour bâtir une enseigne plus responsable, en mettant l’accent sur l’humain et la valorisation de nos métiers. Bien souvent, ce sont des fonctions qui sont mal considérées, associées à une image de précarité car à temps partiel, insiste Lionel Strasbach. Nous avons donc choisi de renforcer notre politique en proposant des CDI à temps plein afin de lutter contre cette image. Ainsi, nous proposerons aux intervenants des contrats de 35 heures, avec des horaires condensés.” Pour accentuer cette stratégie d’entreprise responsable, La Compagnie des Lavandières mettra à disposition de l’ensemble de ses intervenants un véhicule. “La difficulté de se déplacer entre les interventions restent l’un des irritants le plus souvent soulevé par nos salariés, explique Lionel Strasbach, ancien directeur d’agence puis directeur de zone chez O2. Nous souhaitons faciliter cela. Mais de fait, un prérequis indispensable sera nécessaire : la détention du permis B.”

 

Autonomie et initiatives

Enfin, pour se différencier des autres enseignes, La Compagnie des Lavandières mise aussi sur une autonomie des intervenants. “Ce que nous constatons reste que les intervenants sont souvent infantilisés. Tout passe par la direction de l’agence, ralentissant parfois la communication et posant des problèmes de réactivité, assure Lionel Strasbach. Conséquence : les salariés ne se sentent pas impliqués et sont démotivés. Nous avons fait le choix d’une ‘entreprise libérante’ qui donne la possibilité aux intervenants d’être autonomes et de prendre des initiatives.” Par exemple, regroupés par équipes selon leur zone géographique, les intervenants seront libres de gérer leurs plannings et leurs congés. “La direction de l’agence définira un cadre et effectuera des visites sur le terrain mais chacun sera responsable de son propre planning. Par ailleurs, un client sera en relation avec qu’un seul intervenant, sauf en cas de congés de ce dernier, détaille Lionel Strasbach. Nous nous rapprochons du fonctionnement des particuliers employeurs. Avec cette organisation, nous nous positionnons face à cette concurrence et à celle du travail au noir qui représente encore 47 % du marché.”

À LIRE AUSSI : Services à la personne : le dynamisme de la garde d’enfants se confirme

300 agences d’ici 5 ans

L’objectif de l’enseigne est clairement de se développer. Si pour cette fin d’année 2020, aucune autre ouverture n’est prévue, dès l’année prochaine, plusieurs agences devraient voir le jour. “L’une des particularités est que nous n’aurons pas d’agences commerciales physiques. Nous souhaitons un peu casser les codes traditionnels pour que ce soit l’agence qui se déplace aux clients et aux intervenants”, explique Lionel Strasbach. Dans un premier temps, la tête de réseau proposera aux candidats à la franchise intéressés de les rejoindre en tant que salarié. “Avec bien entendu l’objectif de racheter l’agence d’ici deux ans et demi. Cela peut être un moyen de rassurer les candidats en cette période.” Et le réseau ne cache pas ses ambitions à long terme. En effet, d’ici 5 ans, La Compagnie des Lavandières envisage d’avoir bâti un réseau de 300 unités. “Ce qui représente 15 000 embauches”, conclut Lionel Strasbach.

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :

Logo_O2-RVB

O2 CARE SERVICES

Leader des services à domicile en France depuis 1996. Depuis plus de 20 ans, O2 Care Services développe des services à domicile personnalisés et devient l’oxygène du quotidien des français. O2 c’est plus de 330 agences dont plus de 180 franchises.

  • Apport :
    20000
  • Implantation :
    330

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème