Actualités pb

L’enseigne PB Poulet Braisé lance un nouveau format orienté fast-food

, par Nathan Rayaume

Après sa création en 2009 et l’ouverture de 11 restaurants, la chaîne de restaurants, spécialisée dans la volaille, continue de se déployer en France grâce à ses franchisés. Le groupe PB accueille un nouveau format, le PB Originals.

Le secteur de la restauration à base de poulet n’en finit plus de se structurer. Après l’arrivée imminente de Popeyes, enseigne américaine dont la master-franchise a été acquise par le groupe Napaqaro (Buffalo Grill, Courtepaille…) et le retour de KFC qui réamorce le développement en franchise, c’est au tour de PB Poulet Braisé de dévoiler ses perspectives. À l’occasion du salon Franchise Expo Paris, l’enseigne, qui a vu le jour en 2009, est revenue sur ses ambitions. À date, le réseau compte 11 points de vente ouverts dans toute la France, dont 4 franchisés (Champigny-sur-Marne, Beauvais, Nanterre et Mantes-la-Jolie). En 2022, l’objectif est de s’implanter sur tout le territoire. Une quinzaine d’ouvertures sont déjà signées en succursale (Issy-les-Moulineaux, Rosny, Boulogne-Billancourt, Paris 1er) mais aussi en franchise notamment à Nantes, Cergy, Lille, Strasbourg ou encore Marseille. Au total, une trentaine de restaurants sont espérés pour fin 2022.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise dans le secteur de la restauration rapide

Centre de formation

Pour devenir franchisé au sein de l’enseigne PB Poulet Braisé, il faut compter un investissement global de 300 000 euros environ, dont 45 000 euros de droit d’entrée (formation incluse), pour un point de vente d’en moyenne 150 mètres carrés.

“Nous demandons un apport personnel de 60 000 euros minimum, détaille Marvens François, directeur général de PB Groupe, maison-mère de l’enseigne. Un point de vente réalise en moyenne 1,5 million d’euros de CA.”

Pour accompagner ses futurs franchisés, le réseau va ouvrir son propre centre de formation, baptisé The FoodCamp. “L’objectif sera de former les candidats et de transmettre notre savoir-faire de manière plus efficace. Pas besoin d’être issu du métier pour intégrer notre réseau, nous recherchons avant tout des passionnés. Nous sommes vraiment ouverts à tous les types de profil”, précise le directeur général.

À LIRE AUSSI : Napaqaro amorce un virage à 360 degrés pour Courtepaille

Un nouveau concept pour booster le développement

Pour attirer les candidats à la franchise, PB Group mise sur son nouveau concept architectural, déjà visible au sein du point de vente de Mantes-La-Jolie (78). “L’accent a été mis sur le côté bistrot et convivial. Les prochaines ouvertures se feront sous ce nouveau modèle. Nous allons profiter de cette année pour rénover tous les points de vente du réseau”, détaille Marvens François. Le concept de PB Poulet Braisé repose sur un service à table et à base de poulet cuisiné à la braise.

“Nous nous approvisionnons en volaille fraîche 100 % française, insiste le directeur général. Tout est fait sur place, sauf nos sauces qui sont élaborées à façon spécialement pour notre enseigne. Excepté les accompagnements (frites, starters, etc.), nous travaillons très peu de produits congelés.

À LIRE AUSSI : Après cinq années de sommeil, KFC réamorce un développement en franchise

Aussi, pour asseoir son développement, PB Group va accueillir dans les prochaines semaines PBO, Poulet Braisé Originals. Le but de ce concept dédié au centre-ville : compléter l’offre du groupe. Sur le format des fast-food et dédié aux petits espaces (entre 50 et 170 mètres carrés), l’enseigne propose les classiques de PB Poulet Braisé auxquels s’ajoutent des recettes inédites. “Ce format sera avant tout dédié à la livraison et à la vente à emporter”, insiste Marvens François. La première ouverture devrait avoir lieu d’ici l’été, à Paris, près de la gare Saint-Lazare (9e arrondissement). En 2022, le groupe espère ouvrir 10 points de vente avec la moitié en succursales et l’autre en franchise.

“Cinq candidats sont déjà intéressés par Poulet Braisé Originals”, assure le directeur général de PB Group.

Pour ce nouveau concept, les investissements sont un peu moins élevés. Il faudra compter  180 000 euros pour un droit d’entrée de 30 000 euros.

Avatar

Nathan Rayaume
Journaliste


Sur le même thème