Actualités pizza

Les Français et la pizza, une vraie Dolce Vita

, par Nicolas Monier

Dans une récente étude, le cabinet CHD Expert France dresse le portrait quasi amoureux des Français et la pizza. Pâte fine et hyper marchés restent les deux grands modes de consommation. La franchise est néanmoins absente du secteur.

 

L’histoire d’amour entre les Français et la pizza ne se dément pas. Dans une récente étude, le cabinet CHD Expert France s’intéresse à ce phénomène. On apprend ainsi que 91 % des français ont mangé de la pizza en septembre 2019. Les consommateurs se déplacent massivement dans les hypers et les supermarchés. Ainsi, 13 % des pizzas sont achetées dans des grandes enseignes sur un mois. Les Français comme les Italiens ont une appétence particulière pour la pâte fine (respectivement 53 et 56 % d’entre eux). Contrairement aux Italiens, les Français consomment leur pizza avec du vin alors que nos voisins transalpins optent pour une bière.

Pour Bernard Boutboul, président du cabinet Gira, expert spécialisé dans la restauration, ce marché est assez paradoxal. “Nous sommes co-recordman avec les Américains en matière de taux d’absorption de pizza. Le marché ne cesse de croitre et reste sur des chiffres positifs. En revanche, nous restons assez classiques dans nos modes consommation. Le concept de part individuelle ou de pizza roulée n’ont jamais fonctionné. Pour les français, une bonne pizza, c’est lorsque que ces derniers ne voient plus leur assiette. Ce qui en dit long sur les envies de profusion et de générosité.”

12 000 pizzerias en France

Mis à part, Del Arte, la franchise en mode restauration ne s’est que très peu développée sur le sol hexagonal. Comme le rappelle Bernard Boutboul, il n’existe pas moins de 12 000 pizzerias en France. La grande majorité d’entre elles appartiennent à des indépendants. Les enseignes de livraison comme Pizza Hut ou Domino’s Pizza stagnent et ne progressent pas.

“L’américanisation de la pizza ne convient pas aux Français. La pâte épaisse n’a jamais plu aux consommateurs. Les enseignes ont ainsi été contraintes de se franciser pour s’adapter au marché. D’autant que les goûts de nos concitoyens, s’articulent à 80 % autour de la Margherita, de la Regina et de la pizza quatre fromages. Les grands vainqueurs sont les pizzerias de quartier d’autant que les Français savent désormais comme pour les burgers quelle est leur pizzeria préférée !”

 

 

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème