Actualités LeMaire

L’État tranchera fin mai sur la date de réouverture des restaurants

, par Nicolas Monier

Le gouvernement Philippe n’entend pas se précipiter sur la date de réouverture des cafés, restaurants et bars. En revanche, il renforce la mise sous perfusion d’un secteur touché de plein fouet par la crise sanitaire.

Bruno Le Maire vient de préciser que la date de réouverture des cafés, restaurants et bars ne sera pas prise avant la fin du mois de mai. Certains experts estiment d’ores et déjà que c’est un très mauvais signe envoyé s’il s’agit d’amorcer une éventuelle réouverture à la mi-juin. “Je ne comprends toujours pas les motifs qui poussent le gouvernement à isoler les restaurants en termes d’ouverture alors que tous les autres commerces y compris les lieux à forte densité de population pourront rouvrir le 11 mai”, explique Bernard Boutboul, fondateur du cabinet Gira.

Chômage partiel renforcé et prolongé

Conscient que le secteur est celui qui prend le plus de plein fouet la crise économique liée au coronavirus”, le ministre de l’Économie et des Finances a annoncé que l’accès au fonds de soutien sera étendu aux entreprises réalisant jusqu’à deux millions d’euros de chiffre d’affaires (contre 1 million actuellement) et employant jusqu’à 20 salariés (contre 10 aujourd’hui). Bruno Le Maire a également précisé que le dispositif de chômage partiel « sera renforcé » et prolongé pour l’hôtellerie-restauration. Les établissements les plus durement touchés par la crise économique et sanitaire pourront également voir le plafond du deuxième étage du fonds de soutien passer de 5 000 à 10 000 euros. Le gouvernement a également confirmé l’annulation, par l’Urssaf, des charges pour les petites entreprises.

A LIRE AUSSI : Covid-19 : vers une réouverture des commerces le 11 mai prochain

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème