Actualités Naturalia-Officiel-de-la-franchise

Naturalia s’ouvre à la location-gérance

, par Nicolas Monier

Après un déploiement en franchise lancé en 2013, le spécialiste du bio cherche aujourd’hui à faciliter l’accès à ses magasins via un modèle moins lourd en investissement.

Naturalia, la filiale de Monoprix spécialisée dans le bio, avait, en 2021, ouvert en test la gestion d’un premier magasin en location-gérance via l’un de ses salariés. Ancien responsable d’un point de vente à Paris dans le 16e arrondissement, il avait exprimé sa volonté de monter en compétences dans le réseau et de se lancer dans l’entrepreneuriat. Nous souhaitons ouvrir la location-gérance bien évidemment à nos collaborateurs qui en exprimeraient la volonté., assure Renaud Maret, directeur expansion, immobilier et technique chez Naturalia. La Location-gérance est également proposée aux candidats venant de l’extérieur. Mais ces derniers doivent impérativement avoir une expérience retail forte et (ou) être issus de la distribution, et idéalement être d’ores et déjà commerçant du quartier visé par leur projet.”

À LIRE AUSSI : Face au fléchissement du bio, Naturalia résiste plutôt bien !

Sur l’année en cours, l’enseigne compte finaliser cinq ouvertures en location-gérance, sachant qu’elles se feront via des magasins déjà existants. Dans le cas de notre ancien salarié désormais à la tête de son point de vente, il s’agissait d’une création d’une succursale de 2015 et dont le fonctionnement était totalement pérenne”, poursuit Renaud Maret. “Il n’est pas envisageable que nous rations notre expérience et notre déploiement de la location-gérance en privilégiant le qualitatif au quantitatif.”  Au bout de deux ans d’activité en location-gérance, les chefs d’entreprise devront basculer tout naturellement vers le modèle de la franchise.

“La location-gérance n’a pas vocation à durer trop longtemps. Nous ne pouvons pas immobiliser un fonds de commerce auprès d’un chef d’entreprise qui ne souhaiterait pas transformer l’essai en devenant franchisé à part entière, précise Renaud Maret.

Des risques financiers réduits

Concrètement, la location-gérance est un modèle qui est proposé ici sans droit d’entrée ni redevance. Pour le candidat, il faut compter entre 30 000 à 50 000 euros de fonds de roulement pour pouvoir faire fonctionner le magasin au démarrage. “Nous avons d’ores et déjà identifié la plupart des magasins que nous souhaitons ouvrir à ce modèle”, note Renaud Maret. Le futur chef d’entreprise pourra récupérer l’équipe du magasin en place mais devra impérativement être dans l’opérationnel. En revanche, l’enseigne reste discrète sur les montants nécessaires à investir lors de la transformation de la location-gérance en franchise. Cela se fera au cas par cas en fonction des points de ventes et de leur emplacement sur le territoire national.

L’ouverture de Naturalia à ce modèle de développement ne vient pas par hasard. Dans un contexte plus compliqué en ce moment pour la bio spécialisée, les porteurs de projets pourraient être un peu plus frileux à l’idée de lancer leur activité.  Il faut pouvoir les sécuriser. En optant pour la location-gérance, nous accompagnons totalement les candidats sans que ces derniers prennent de risques financiers trop importants en s’appuyant sur l’activité d’un magasin d’ores et déjà opérationnel plutôt que d’investir sur une nouvelle création ex nihilo dans une zone blanche totalement à défricher”, remarque Renaud Maret.

À LIRE AUSSI : Pour la première fois de son histoire, Biocoop voit son CA reculer

 

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème