Actualités Le point de vente de Chamonix (74) est le premier magasin du réseau à avoir ouvert ses portes.

Le point de vente de Chamonix (74) est le premier magasin du réseau à avoir ouvert ses portes.

Nicolas se relance en franchise

, par Camille Boulate

L’enseigne de cavistes avait déjà amorcé un développement en franchise dans les années 1990 pour l’abandonner quelques temps plus tard. Aujourd’hui, Nicolas compte près de 500 magasins tenus en propre en France et souhaite accentuer sa présence en région. Pour cela, le réseau compte sur la franchise.

 

La fin d’année fut riche pour Nicolas. Après avoir annoncé fin décembre son association avec les réseaux De Neuville et Comtesse du Barry pour la création d’une nouvelle enseigne de proximité, Nicolas a inauguré seulement quelques jours plus tard son premier point de vente franchisé, situé à Chamonix (74). Une stratégie de développement que l’enseigne nous avait annoncée en 2017 et qu’elle souhaite accentuer dans les prochains mois. “Nous avons eu une réflexion très pragmatique, concède Christopher Hermelin, chief marketing officer de transition au sein de l’enseigne. Nous savions qu’en région nous avions une visibilité médiocre et nous savions que la meilleure solution pour se développer était la franchise, mais il faut qu’elle soit bien menée.”

Entrepreneurs locaux

En effet, Nicolas s’était déjà lancé en franchise dans les années 1990. Mais l’enseigne a rapidement stoppé cette stratégie, faute d’un développement bien maîtrisé selon Christopher Hermelin.

“À l’époque, l’enseigne s’est éloignée de son ADN qui est d’être présente en hyper centre-ville et a ouvert des points de vente tous azimuts en périphérie ou dans des centres commerciaux. Or, pour qu’un Nicolas fonctionne il doit être placé dans des quartiers centraux, près des autres métiers de bouche.”

Ainsi, avec ses futurs franchisés, Nicolas ne compte pas reproduire cette erreur et souhaite investir des centres-villes plus petits, à l’instar de Chamonix où la première boutique franchisée a ouvert ses portes le 20 décembre dernier. “Naturellement, ce n’était pas une ville où nous serions allés seuls. Mais nous avons pris conscience qu’à quelques kilomètres de nos implantations habituelles existaient des bassins de consommation pertinents avec une clientèle demandeuse”, insiste Christopher Hermelin.

Cap vers les 200 franchises

Pour Nicolas, la volonté est donc de s’associer à des entrepreneurs qui ont une réelle connaissance du local. “Les candidats doivent donc être issus du territoire sur lequel ils souhaitent s’implanter. Car pour nous, il est essentiel qu’il nous apporte leur expertise et leur vision du marché”, précise Christopher Hermelin. Autre point essentiel : les futurs franchisés doivent être opérationnels et pas uniquement des investisseurs. “Nous souhaitons des personnes qui soient impliquées dans leur projet et dans leur magasin”, insiste Christopher Hermelin. Grâce à cette nouvelle stratégie, Nicolas a de fortes ambitions et souhaite atteindre les 200 franchises d’ici trois ans. “En revanche, nous ne souhaitons pas l’ouverture à tout prix et voulons prendre le temps de déterminer les zones pertinentes où s’implanter et les profils adéquats, nuance-t-il. À ce jour, nous avons pas mal de dossiers à l’étude avec des projets très avancés. En 2019, nous espérons intégrer entre 40 et 50 franchises.”

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :


Sur le même thème