Actualités gamecash(suite)_officiel_de_la_franchise

Opération de crowdfunding pour Gamecash

, par Nicolas Monier

L’enseigne veut accélérer son maillage territorial. Pour y parvenir, un financement participatif, dont le plafond a été fixé à 150 000 euros, devrait permettre aux futurs franchisés de boucler leur investissement.

Depuis le 21 novembre dernier, en partenariat avec la plateforme Tudigo, l’enseigne de jeux vidéo d’occasion Gamecash a lancé sa première opération de financement participatif. “Nous souhaitons ainsi, pour permettre à de potentiels candidats, un peu juste sur leur financement, d’avoir les fonds nécessaires pour se lancer. Ainsi, ceux à qui il manquerait entre 8 000 et 15 000 euros, pourront boucler leur dossier de financement et rejoindre l’enseigne”, explique Philippe Cougé, président de la franchise Gamecash. Cette campagne, dont le seuil de collecte a été fixé à 50 000 euros, est plafonnée à 150 000 euros. Elle prendra fin le 5 janvier 2023. Mais si le plafond des 150 000 euros peut encore être atteint, la marque se laisse la possibilité de faire durer, quelques jours, l’opération de crowdfunding pour parvenir au montant maximum.

“Nous devrions donc être en mesure d’ouvrir entre cinq et douze magasins en fonction des sommes levées”, poursuit Philippe Cougé.

À LIRE AUSSI : La Pièce Unique franchise la pop culture !

Avec cette campagne, Gamecash, dont le réseau recense 40 magasins (un seul en propre) souhaite aussi sensibiliser sa communauté de passionnés. “Si dans un premier temps, nous avons communiqué auprès de nos amis, prestataires et fournisseurs, nous voulons aujourd’hui sensibiliser notre clientèle à la pertinence de cette opération. Vous n’avez pas de magasins Gamecash dans votre région ! C’est le moment d’investir et d’encourager un autre type d’économie”, note Philippe Cougé. Et ce dernier d’ajouter : “l’idée m’est venue alors que nos porteurs de projet à la Réunion se sont vu refuser un financement car il leur manquait 10 000 euros. Plutôt que de nous plaindre de la frilosité des banques, nous agissons et demandons à la communauté du gaming en France, qui est très forte et solidaire, d’aider nos entrepreneurs passionnés, comme eux”. Le ticket d’entrée de cette campagne de financement participatif a été fixé au prix de 500 euros. Pour les souscripteurs, le prêt obligataire est très intéressant puisque rémunéré à un taux de 7 %.

Pas de plus-value réalisée

Si l’enseigne prête de l’argent aux futurs candidats à la franchise via un apport au compte courant, elle prend également une participation minoritaire au capital de la société du gérant. “Ici, nous n’avons pas vocation à réaliser de plus-value. L’enseigne rembourse le prêt obligataire aux prêteurs. Le franchisé rembourse, lui, l’apport au compte courant sur la durée du contrat de franchise en sus du capital”, conclut Philippe Cougé. Alors que la marque détient deux magasins en Belgique et cinq en territoires d’outre-mer, cette campagne de financement a clairement pour vocation de lui permettre d’étendre son parc de boutiques “dans des zones blanches” où elle n’est pas encore présente.

À LIRE AUSSI : Après 21 ans, Easy Cash rajeunit sa marque

 

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :

game cash

GAME CASH

Gaming et Culture Geek, N°1 français du jeu vidéo d’occasion. Gamecash c’est 40 ans de culture Gaming et POP, de Pac Man à God of War, de Goldorak à One Piece, via un réseau implanté en France, Belgique, Guyane, Martinique et Nouvelle Calédonie.

  • Apport :
    40000
  • Implantation :
    40

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème