Actualités Biocoop

Pierrick De Ronne : “Notre offre n’est pas hégémonique !”

, par Nicolas Monier

Président de Biocoop, Pierrick De Ronne entend bien faire valoir la candidature de son réseau indépendant à la reprise de l’enseigne Bio c’ Bon. En redressement judiciaire, cette dernière a aiguisé les appétits de plusieurs autres acteurs du secteur bio.

Le rachat de l’enseigne Bio c’ Bon est-il le feuilleton de cet été? Dernier épisode en date, la candidature de Biocoop à la reprise de l’enseigne en redressement judiciaire. Le groupe dirigé par Pierrick De Ronne met en avant sa position de réseau indépendant face aux autres acteurs de la grande distribution également candidats à la reprise de Bio c’ Bon. On évoque notamment, outre celle de la famille Zouari (Picard), les offres de Carrefour ou la Vie Claire.

L’offre de Biocoop propose de reprendre 105 magasins en partenariat avec l’enseigne indépendante Marcel & Fils, soit au total 86 % du parc de magasins Bio c’ Bon. Ainsi, 72 points de vente pour Biocoop et 33 pour Marcel & Fils. Cette offre fera l’impasse sur 18 magasins jugés non viables et non rentables du fait du montant de leurs loyers. Le groupe Biocoop évoque l’entrepôt et le siège social surdimensionnés de l’enseigne Bio c’ Bon, qui l’ont, selon lui, conduit dans cette situation financière actuelle. Le tribunal de Commerce de Paris devra rendre sa décision d’ici la première quinzaine du mois d’octobre.

À LIRE AUSSI : Bio C’Bon placé en redressement judiciaire

“Nous assumons notre offre en totale transparence. Contrairement à celles des autres acteurs, la nôtre n’est pas hégémonique. Nous ne voulons pas tout rafler mais simplement nous inscrire dans une logique d’emploi durable”, explique Pierrick De Ronne. Dans sa proposition, le groupe Biocoop entend conserver 100 % du personnel des 105 magasins repris. Au total 686 salariés. L’enseigne réfléchit également à une reprise complémentaire des salariés volontaires dont les magasins (18 au total) n’entreraient pas dans le périmètre de rachat. Par ailleurs, Biocoop se penche aussi sur la possibilité d’une transmission des magasins repris sous forme de Scop aux salariés le souhaitant.

La marque Bio c’ Bon aura donc, via ce projet, vocation à disparaître“Nous ne voulons pas segmenter notre réseau. Le souhait est de faire passer les magasins Bio c’ Bon sous enseigne Biocoop ou Marcel & Fils”, poursuit Pierrick De Ronne. Pour le moment, Biocoop n’a pas encore rencontré les représentants du personnel de Bio c’ Bon. “C’est prévu. Et nous avons hâte de leur expliquer notre offre de reprise”, note le président du réseau d’indépendants. Pour information, les magasins Bio c’ Bon fonctionnent tous en succursale.

À LIRE AUSSI : Bio c’Bon en passe d’être racheté par le propriétaire de Picard

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème