Actualités planetsushi

Planet Sushi en quête de partenaires financiers

, par Nicolas Monier

L’enseigne de restauration spécialisée dans la cuisine japonaise souhaite faire passer quinze de ses restaurants en franchise. À moyen terme, la marque devrait faire rentrer des partenaires financiers dans son capital.

En cours de restructuration, le groupe Planet Sushi semble vouloir partir cet été à la recherche de partenaires financiers. L’enseigne compte mandater trois banques d’affaires pour l’aider à se rapprocher de fonds d’investissements potentiels. “Nous espérons réaliser une opération capitalistique à cheval, sans doute, entre l’année 2020 et 2021”, confie Siben N’ser, fondateur de la marque. Qui plus est, le groupe compte accélérer son développement puisqu’il souhaite faire passer quinze de ses propres restaurants en franchise pour n’en conserver que cinq en propre. “Nous avons reçu beaucoup de candidatures pendant cette période de confinement. Nous sommes également en contact avec un master franchisé belge”, poursuit Siben N’ser.

À LIRE AUSSI : Bioburger : “La reprise est encourageante”

L’enseigne de restauration spécialisée dans la cuisine japonaise souhaite également renforcer son positionnement autour de la livraison et de la vente à emporter. Deux activités qu’elle maîtrise parfaitement. La période de confinement a permis au groupe de revoir son positionnement notamment sur la restauration en salle, inexistante en ce moment en Île-de-France. En novembre 2019, une partie des activités du groupe avait été placée en cessation de paiement et une procédure de redressement judiciaire avait été prononcée en février 2020. Le fondateur reste néanmoins confiant sur la suite puisque ce dernier a vu, durant le confinement, son activité augmenter “comme jamais en 22 ans d’existence.”

À LIRE AUSSI : Subway : “Nous avons rouvert 85 % du réseau”

À la fin du mois d’octobre 2019, l’enseigne avait lancé un nouveau concept destiné à être développé dans ses points de vente franchisés. Les dirigeants s’étaient alors inspirés des supermarchés sans caisse d’Amazon, et de l’enseigne londonienne Wasabi. En octobre dernier, Planet Sushi avait également recruté Gilles Piquet-Pellorce, ancien directeur général de Biocoop en lieu et place d’Alexandre Maizoué, parti en août 2019, pour des raisons de désaccords stratégiques.

Retrouvez plus d’informations sur le secteur de la restauration asiatique dans notre fiche pratique disponible sur notre boutique.

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème