Actualités pommedepain-officiel-de-la-franchise

Pomme de Pain veut doubler son parc d’ici 5 ans

, par Camille Boulate

L’enseigne de sandwicherie a dévoilé ses ambitions pour les prochaines années. Pomme de Pain, 120 points de vente au compteur, souhaite accélérer son déploiement. Toujours en misant sur la qualité des produits et en se rapprochant de chefs médiatiques.

Pomme de Pain ne veut pas s’endormir. L’enseigne fondée en 1980, propriété du Groupe Soufflet (récemment racheté par InVivo Retail), souhaite se réinventer. Le réseau se penche d’ailleurs depuis 18 mois sur un nouveau concept de magasin, qui devrait voir le jour d’ici la fin de l’été prochain.

“Nous avons pris un peu de retard. Nous subissons les aléas de la crise sanitaire qui impacte les coûts et les approvisionnements en matériaux. Mais nous espérons que notre premier pilote sous ce nouveau modèle sera opérationnel fin août. Cela sera un magasin tenu en propre, situé en région parisienne. Il est important que nous éprouvions ce nouveau concept avant de le mettre dans les mains des franchisés”, nous confie Nicolas Papageorgopoulos, directeur général de l’enseigne.

Pas question pour autant de rester figé et de ne pas innover. À l’occasion d’une conférence de presse, Pomme de Pain a ainsi dévoilé un partenariat avec la chef Nastasia Lyard, ancienne candidate de Top Chef 2020. “Nous voulions travailler avec quelqu’un pour renforcer et dynamiser notre gamme produit. Nous avons recherché une personne qui intégrait nos valeurs (générosité, simplicité et gourmandise). Quand nous avons rencontré Nastasia, on s’est dit que cela ne pouvait être qu’elle. C’est une rencontre humaine avant tout”, affirme Anne Gravé, directrice marketing & achats chez Pomme de Pain. “L’enseigne m’a laissé carte blanche pour réfléchir à des recettes qui me rappelaient mon enfance et les villes qui ont marqué ma vie”, ajoute de son côté Nastasia Lyard.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise Pomme de Pain

Gagner en notoriété

Ce partenariat, signé pour une durée d’un an, se concrétisera par trois temps forts. Le premier a débuté le 8 février avec trois recettes gourmandes et innovantes pour l’enseigne : un burger, un hot dog et une tartelette aux myrtilles.

“Nous voulions des recettes gourmandes et applicables facilement en point de vente. Aussi, nous souhaitions rester accessibles en matière de tarifs tout en utilisant des produits français et qualitatifs (viande charolaise, saucisse fumée de savoir, reblochon AOP, etc.)”, précise Anne Gravé.

J’ai élaboré des choses que j’aime manger et qui réconfortent”, explique Nastasia Lyard. D’autres temps forts sont prévus cet été et l’hiver prochain, avec là encore trois nouvelles recettes qui viendront dynamiser la carte. Avec ce partenariat, l’enseigne compte bien gagner en notoriété sur les réseaux sociaux, et notamment auprès des plus jeunes. “Nous avons un panel de clients vraiment très large. Mais ce partenariat va certainement nous servir à interpeller une clientèle un peu plus jeune, auprès de laquelle notre notoriété est moins évidente”, confie Anne Gravé.

À LIRE AUSSI : Pomme de Pain veut éviter la crise de la quarantaine

18 nouveaux points de vente en 2022

Côté développement, le réseau affirme ses ambitions. En 2021, l’enseigne a pu maintenir un rythme d’ouvertures assez importants, avec 16 nouvelles ouvertures. “5 magasins ont été ouverts via notre franchisé grand compte BP. Les autres points de ventes ont été inaugurés au Maroc et en Tunisie, pays où nous sommes présents avec respectivement 9 et 19 points de vente”, explique Nicolas Papageorgopoulos. À date, Pomme de Pain compte 120 unités, dont 50 succursales. Ainsi, 60 % du réseau est tenu par des franchisés.

“Nous souhaitons doubler le parc d’ici 2027 et passer à 80 % de franchisés. Ce plan était prévu pour 2025, mais avec la crise, cela prendra certainement un peu plus de temps. Même si en 2022 nous accueillerons 18 nouveaux franchisés”, confie Nicolas Papageorgopoulos.

Si devenir franchisé Pomme de Pain vous intéresse, sachez que pour se développer, le réseau mise sur des zones de chalandise de 100 000 habitants. Tant en centre-ville qu’en centres commerciaux. “En centre commercial, on va davantage regarder le flux. Mais c’est l’idée générale”, admet le directeur général. Par l’intermédiaire de franchisés grands comptes, l’enseigne entend également intensifier sa présence dans les zones de travel retail (gares, aéroports) mais aussi sur les autoroutes.

À LIRE AUSSI : Marché du snacking : hausse de 11 % du nombre d’unités en 2021

Diversification de l’offre

Pour capter les candidats, l’enseigne, qui a réalisé 60 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2021, compte sur ses axes de différenciations. Le premier : la qualité de ses produits, sourcés le plus possibles sur le territoire français. Aussi, l’enseigne se démarque par des sandwiches faits à la demande. “C’est très important pour nous de conserver cela. Cela permet d’offrir un produit le plus frais et le plus qualitatif possible”, insiste Anne Gravé. Pomme de Pain souhaite aussi diversifier son offre sur d’autres temps de consommations, comme le goûter.

“Nous réfléchissons à renforcer ce temps d’après-déjeuner, qui est un moment plaisir. Avec une offre plus large sur le café ou les smoothies par exemple”, détaille Nicolas Papageorgopoulos.

Côté maillage territorial, Pomme de Pain est à 70 % francilien mais compte bien, là aussi, s’implanter davantage sur l’ensemble du territoire. “Nous sommes présents à Lille, Toulouse, Nice, Dijon ou encore Nancy. L’idée sera de continuer à renforcer ces zones tout en s’implantant sur des nouvelles régions. Nous avons d’ores et déjà 120 points de ventes potentiels identifiés, dans différents formats : centre-ville, centre commercial ou encore kiosque”, conclut le directeur général.

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :

Logo Pomme de Pain

POMME DE PAIN

C’est pas comme ailleurs; c’est meilleurs

  • Apport :
    120000
  • Implantation :
    125

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème