Actualités Pitaya_Officiel_de_la_franchise

Rachat de Pitaya : “Le groupe Bertrand est désormais un groupe tentaculaire”

, par Nicolas Monier

À l’occasion de la toute récente acquisition de l’enseigne spécialisée dans la street food thaïlandaise par le groupe Bertrand, nous avons demandé à Bernard Boutboul, président de Gira, ce qu’il pensait de cette stratégie de diversification.

Comprenez-vous ce rachat par le groupe Bertrand ?

Pour être tout à fait honnête, pas vraiment. Le groupe Bertrand est désormais un groupe tentaculaire qui doit gérer une multitude de concepts allant du grill, au fast-food en passant par le restaurant de poisson et désormais la street food thaïlandaise. Il devient compliqué à gérer par enseigne, chaque enseigne nécessitant un savoir faire et un marketing différent. C’est d’autant plus surprenant, que l’histoire de la restauration nous a montré que ce sont les groupes mono enseignes qui réussissent. Ils ne sont focalisés que sur un seul et unique concept à l’instar de McDonald’s, d’Hippopotamus à ses débuts où les nouvelles générations de concepts emmenés par des étudiants de grandes écoles. Depuis quelques temps, le groupe Bertrand s’est spécialisé dans le rachat des enseignes en difficulté, stagnantes ou en accélération de développement. Pitaya s’inscrivant dans cette troisième option.

Ce rachat peut être vu comme une opération de diversification ?

Je vois plutôt Olivier Bertrand comme le Bernard Tapie de la restauration. Comme je vous l’expliquais plus haut, ce dernier s’est spécialisé dans le redressement ou le repositionnement d’enseignes en difficulté. Pour ce qui est de la diversification, effectivement, je suis assez séduit par ce que le groupe à fait avec Hippopotamus et son concept de steak house haut de gamme. En revanche, avec Léon, et son nouveau concept de restaurant de poisson, j’ai le sentiment que le groupe souhaite marcher sur les pas des enseignes telles qu’Amarine ou La Criée, et faire mieux mais avec un peu de retard. Pour ce qui est de Pitaya, il y a fort à parier que le groupe Bertrand est avant tout intéressé par son potentiel de développement et son savoir-faire récent en matière de food court.

À LIRE AUSSI : Groupe Bertrand signe avec GK Invest et acquiert le Groupe Pitaya

Et pour les franchisés Pitaya ?

Intéressant pour eux d’être désormais amarrés à un navire de compétition, mais en même temps, contrairement au temps des fondateurs de leur enseigne, il est difficile de se retrouver embarqués sur un immense paquebot sur lequel ils ne verront probablement jamais le capitaine.

Vous semblez dire qu’il est compliqué pour les grandes chaînes de restauration de performer ?

Au sein de Gira, nous constatons simplement que les chaînes de restauration ont de moins en moins la cote auprès du grand public. Aujourd’hui, si vous interrogez des consommateurs âgés de moins de 30 ans, très peu évoqueront les chaînes de restauration comme principale destination pour leur sortie. Ces générations sont plus enclines à se diriger vers de plus petites enseignes proposant de véritables expériences client. Ce sont les plus de 45 ans qui vont encore principalement dans les grandes chaînes de restaurations. Ces dernières peinant encore à véritablement rajeunir leur clientèle. Elles créent de nouveaux concept, “reliftent” leur marque mais ont certaines difficultés à changer le problème de fond.

À LIRE AUSSI : Le foodcourt Monkey Market (Pitaya) se déclinera en franchise

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :

logo_pitaya

PITAYA

Premier concept de street food thaï fonctionnant en réseau en France, PITAYA a le vent en poupe ! Avec près de 150 restaurants ouverts en Europe, la famille PITAYA ne cesse de s’agrandir !

  • Apport :
    100000
  • Implantation :
    142

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème