Actualités remax

Re/Max veut construire des “châteaux forts”

, par Innocentia Agbe

Petit à petit, Re/Max fait son nid. Mais l’enseigne d’agences immobilières d’origine américaine et gérée en master-franchise dans l’Hexagone souhaite à présent accélérer son  développement. Pour l’instant, elle compte 5 unités basées en Île-de-France.

Une nomination, un objectif de 15 unités en 2015… Présente en France depuis avril 2014, l’enseigne d’agences immobilières Re/Max souhaite maintenant conquérir le marché. Pour cela, elle est à la recherche de pionniers afin de compter 500 points de vente à terme.

 

Obtenir un effet réseau

Re/Max souhaite particulièrement développer l’Île-de-France, Rhône-Alpes, l’Auvergne, la Bourgogne et la Franche-Comté. “Nous voulons construire des châteaux forts, explique Pierre-Laurent Durantin, directeur associé. Il ne faut pas que l’on se perde. Si nous commençons en nous développant dans des petites villes, l’effet réseau sera moins facile à obtenir.”

 

À l’américaine

Pierre-Laurent Durantin, qui a rejoint l’enseigne fin 2014, explique aussi la volonté de recruter des pionniers pour ouvrir des agences. “Re/Max n’est pas une franchise immobilière dans laquelle on ouvre juste sa petite agence. Une dizaine d’agents commerciaux sont liés à une franchise. C’est un modèle qui n’est pas très connu en France. Nous avons donc besoin de managers qui intègrent cette idée de pionnier et qui ont envie d’apporter leur patte. C’est un système très entrepreneurial à l’américaine. Tout est ouvert en France, il faut donc défricher.

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème