Actualités smart body-web

Smart Body met la technologie au service de l’esthétique

, par Marie Roques

Smart Body est un concept de beauté et de bien-être en cabine individuelle qui entend s’adapter aux modes de vie urbains. Des corners sont déjà installés au sein des réseaux Point Soleil et Envido. L’enseigne se développe également en concession et recherche de nouveaux partenaires.

 

Après plusieurs années d’expérience dans le domaine de l’esthétique, le président des enseignes Point Soleil et Envido, lance une nouvelle marque baptisée Smart Body. “Le marché du bronzage en cabine devient difficile de même que l’aquabiking, explique Hervé Corlay. Nous avons donc cherché des solutions pour aider nos franchisés à consolider leur business.”

 

Sauna japonais, lit d’hydromassage…

Plusieurs travaux de R & D le mènent à découvrir des appareils de soin de haute technologie qui, selon lui, manquaient en France. C’est alors que Smart Body a vu le jour à travers une offre de soins multi-services qui a l’ambition de répondre à plusieurs besoins au même endroit avec une qualité de prestation constante. Au programme : lit d’hydromassage, sauna japonais ou massages drainants sont déjà proposés, sous forme de corner, dans 25 centres Point Soleil et dans la moitié du réseau Envido.

 

Développement en concession

Le concept, qui a donné lieu à l’ouverture d’un point de vente pilote exploité en propre à Paris, est également proposé à travers un contrat de concession. “Nous avons d’ores et déjà des projets d’ouverture dans les principales villes de France, assure Hervé Corlay. Nous rencontrons actuellement des candidats.”
Pour rejoindre l’enseigne, le fondateur de Smart Body évoque deux types de partenaires. “Les exploitants qui travailleront directement dans leur centre à la manière d’un spa d’un côté, et des investisseurs pour des projets de plus grande envergure avec entre 6 et 8 cabines, d’un autre. L’intérêt du concept est de dégager une forte marge brute dans la mesure où tout fonctionne par machine, il n’y a pas de soins manuels donc moins de personnel nécessaire. Pour atteindre la rentabilité, il faut avoir un nombre important de clients.”

 

Entre 5 et 10 unités en 2016

Les futurs partenaires devront s’acquitter d’un droit d’entrée de 9 000 euros, assorti d’une formation calibrée selon le profil des candidats et facturée environ 3 000 euros pour 10 jours d’enseignement. Il faudra également reverser des royalties forfaitaires de 150 euros hors taxes par cabine ce qui représente entre 3 et 4 % du chiffre d’affaires. “Selon la taille du centre envisagé, il faut prévoir un investissement minimum de 50 000 euros pour pouvoir ouvrir un Smart Body, estime Hervé Corlay. En 2016, nous espérons réussir à ouvrir en 5 et 10 unités.”

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème