Actualités Format WEB  (1)

Taobento, toute l’Asie dans votre assiette

, par Camille Boulate

Créé en 2016 à Lille, Taobento amorce son développement en franchise. À l’occasion du salon Franchise Expo Paris, Grégoire Leclercq, fondateur de l’enseigne, est revenu sur l’historique et sur les perspectives de développement.

Nouvelle enseigne présente sur Franchise Expo Paris, Taobento a profité de sa participation pour revenir sur son histoire et ses ambitions de développement. Le réseau créé à Lille en 2016 évolue sur le marché de la restauration asiatique au sens large. “Notre ADN est d’être multi-spécialiste. Nous voulons faire découvrir les saveurs et les tendances de la cuisine asiatique que cela soit du sushi, des nems, des pokebowl ou encore des brochettes. Cela nous permet d’avoir un spectre large et de nous adapter aux tendances”, explique Grégoire Leclercq, fondateur de l’enseigne. Taobento affiche un réseau de 4 restaurants tenus en propre sur l’agglomération lilloise et souhaite accélérer son développement en misant sur des partenaires franchisés. “Nous avons un premier point de vente franchisé qui va ouvrir ses portes en novembre. Et nous avons quatre candidats qui sont en recherche de local”, explique Grégoire Leclercq, fondateur de l’enseigne.

À LIRE AUSSI : Santosha veut propager une cuisine asiatique alternative

Confection sur place

L’un des fers de lance de l’enseigne reste de mettre en avant la qualité de ses produits confectionnés en grande majorité sur place. “90 % de nos produits sont confectionnés en restaurant. Seuls les nems et quelques brochettes ne sont pas faits sur place mais c’est un vrai sujet que nous souhaitons faire évoluer. Je ne crois pas aux laboratoires, tout doit être fait en restaurant”, insiste le fondateur. Taobento vise 5 à 7 ouvertures en 2022 et souhaite atteindre un rythme de 10 nouvelles créations par an. “Nous recherchons des profils qui sont convaincus du concept et des produits. Nous voulons avant tout des franchisés opérationnels dans leur point de vente, notamment en matière de management car un Taobento nécessite entre 15 et 30 collaborateurs”, détaille Grégoire Leclercq

À LIRE AUSSI : Restauration asiatique : quand la cuisine s’éveillera

Deux formats de magasins

Pour intégrer l’enseigne, il faut compter un droit d’entrée de 30 000 euros HT (formation incluse) pour un investissement global de 400 000 à 500 000 euros. “Un apport de 100 000 euros est nécessaire. Ce n’est pas à la portée de toutes les bourses mais nous visons avant tout des cadres en reconversion qui ont une expérience en management”, affirme Grégoire Leclercq.  En matière de formats, la jeune enseigne mise sur deux typologies de restaurants. Un premier, conçu comme une boutique traiteur de 200 mètres carrés, axée sur la vente à emporter. “Nous avons un deuxième format, d’environ 300 mètres carrés, permettant de proposer de la restauration sur place”, détaille le fondateur de Taobento. En moyenne, un restaurant Taobento est en mesure de réaliser un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros, dont 30 % via le digital (livraison, click & collect, etc.).

Article réalisé en collaboration avec Nicolas Monier.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème