Actualités Format WEB  (8)

Tati va céder 18 magasins et fermer sa boutique parisienne de Barbès

, par Camille Boulate

Rachetée par le Groupe Ginestet en 2017, l’enseigne Tati continue de se réorganiser. Après avoir transformé une cinquantaine de magasins sous la marque Gifi, le groupe se sépare de plusieurs unités et va fermer la boutique historique située à dans le quartier parisien de Barbès.

Fortement ébranlée par la crise du Covid-19, l’enseigne Tati projette de céder 18 de ses magasins. Ces boutiques seront reprises par l’enseigne de déstockage KLO, créée et dirigée par d’anciens managers de Tati. “KLO reprendrait l’ensemble des équipes affectées à ces magasins, soit une centaine de salariés”, précise Tati dans un communiqué. Rachetée en 2017 par le Groupe Ginestet, Tati continue ainsi sa réorganisation. Fin 2019, une cinquantaine de magasins étaient passés sous l’enseigne Gifi. Les unités restantes étaient soit conservées, soit à la quête d’un repreneur.

À LIRE AUSSI : Tati se réorganise et dévoile ses objectifs

KLO affiche de bonnes performances

Parallèlement, fin 2019, d’anciens collaborateurs de Tati réfléchissaient à la création d’une nouvelle enseigne de déstockage. KLO a ainsi vu le jour. 29 anciens magasins Tati, cédés au moment du rachat de l’enseigne par Gifi, ont été transformés depuis fin mars. Si le confinement et la crise sanitaire ont ralenti le développement, les performances de KLO sont très bonnes sur ces premières ouvertures. “L’enseigne affiche 50 % de ventes de plus que ce qui était prévu lors de sa création et compte désormais 200 collaborateurs”, explique le communiqué. Avec les 18 magasins de nouveau cédés par le Groupe Ginestet, KLO compte désormais un réseau de près de 50 boutiques.

À LIRE AUSSI : Les magasins Tati passeront bien sous enseigne Gifi

Fermetures

Le point de vente Tati situé à Agde sera repris, avec ses quatre collaborateurs, par Chauss 34, une enseigne du sud de la France. Enfin, les 4 autres unités restantes (Sarlat, Bruay, Trélissac et Paris Barbès) fermeront définitivement leurs portes. “Les 43 collaborateurs concernés par ces projets de fermeture seront accompagnés par un plan de sauvegarde de l’emploi ainsi que des possibilités de reclassement”, assure le réseau.

À LIRE AUSSI : Tati lance un concept de lingerie

Magasin historique

Le point de vente de Barbès était jusqu’ici épargné par la réorganisation voulue par Gifi. Mais avec le Covid-19, la stratégie du Groupe Ginestet a changé. “Tati n’a pas vu le retour de ses clients vers son centre historique de Barbès. Ce magasin a été doublement impacté par les grèves de décembre dernier et la crise sanitaire. Il a accusé une baisse de -60 % de ses ventes entre le 1er octobre 2019 et le 31 mai 2020 par rapport à la même période l’année précédente”, explique Thierry Boukhari, directeur général délégué de Tati. 34 collaborateurs sont ainsi concernés par cette fermeture. Les deux magasins Tati Mariage et Tati déstockage à Barbès (11 collaborateurs) ne sont, pour l’heure, pas menacés et gardent leurs portes ouvertes.

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :


Sur le même thème