Actualités OFF-Tommys-une

Tommy’s Diner : “Nous n’avons pas la prétention d’ouvrir 20 restaurants par an”

, par Camille Boulate

L’enseigne de diners américains, créée en 1993, accélère son développement en franchise. Fort de 9 restaurants installés partout en France, Tommy’s Diner entend atteindre la vingtaine d’unités dans les cinq années avenir. L’Officiel de la Franchise fait le point avec Jérôme Blochet, directeur des opérations et responsable du développement de la franchise.

 

Tommy’s Diner fête ses 25 ans. Pouvez-vous revenir sur l’histoire de l’enseigne ?

Le concept Tommy’s Diner a été créé par Patrick Soula, ancien rugbyman professionnel du Stade Toulousain. Son idée ? Créer un vrai diner américain, emblématique des années 1950. Le premier restaurant ouvre en centre-ville de Toulouse en 1993. Quand Patrick Soula a interrompu sa carrière en 1999, il s’est consacré au développement de l’enseigne. Le premier restaurant fonctionnant bien mais étant petit (environ 60 couverts), il fut transféré en banlieue toulousaine, à Labège. Cette implantation fut la première construite sous la forme d’un bâtiment solo, tel que l’on connaît nos restaurants aujourd’hui et à accueillir environ 200 couverts.

 

D’ailleurs, quelle est la composition du réseau ?

Nous avons, au total, neuf restaurants situés un peu partout en France : Avignon, Toulouse, Montpellier, Montauban, Lille, Plaisir ou encore Metz. Deux de nos unités sont des franchises. Mais ce fut des ouvertures d’opportunité. Les candidats ont insisté, longuement, pour rejoindre le réseau. Nous avons mis du temps avant d’accepter, mais le profil des franchisés et leur motivation nous ont poussés à accepter. Ainsi, le premier a inauguré son restaurant en 2010 à La Réunion et le second en 2014 à Lyon.

 

Pourquoi accélérer, aujourd’hui, votre développement en franchise ?

Ouvrir un restaurant est un très gros investissement. Depuis 25 ans nous exploitons le concept. Notre volonté était de le franchiser une fois que nous le maîtrisions parfaitement et aujourd’hui nous estimons que c’est chose faite. La franchise apparaît être une manière efficace et rapide de se développer.

 

OFF-Tommys-art

Quels sont les emplacements que vous privilégiez ?

La clé de notre développement se trouve en centre-ville et ce pour plusieurs raisons. D’abord parce que nous ne sommes pas encore présents sur de tels emplacements puisque nous avons uniquement des bâtiments solo en périphérie, dans des zones d’activité. Puis investir dans un bâtiment solo coûte cher, entre 3 000 et 4 000 euros du mètre carré. Alors qu’en centre-ville, on mise sur des locaux de 300 à 350 mètres carrés soit environ 90 places assises. Nous avons d’ailleurs d’ores et déjà repéré des emplacements mais nous manquons de franchisés.

 

Justement, quels sont les profils de candidats à la franchise que vous recherchez ?

Le profil idéal est évidemment une personne qui aurait déjà une expérience dans l’entrepreneuriat, dans la gestion d’équipe et dans la restauration. Mais être issu du secteur n’est pas une obligation, évidemment, car nous avons un cursus de formation qui permet d’acquérir ce savoir. En revanche, ce qui reste incontournable, c’est la notion de management d’équipe. Mais aussi l’attrait voire la passion pour l’univers US des années 1950-1960 mais aussi pour le burger.

 

Quels sont vos objectifs de développement ?

Nous n’avons pas la prétention d’ouvrir 20 restaurants par an. Notre volonté est de maîtriser notre expansion et d’inaugurer 2 à 5 unités chaque année. Car nous voulons vraiment accompagner nos candidats et ouvrir les restaurants franchisés comme s’il s’agissait des nôtres. Car le succès de nos membres, c’est aussi notre succès. Les ouvertures se feront réellement en fonction des profils et des opportunités.

 

Repères :

Contrat : franchise

Durée : 10 ans

Royalties : 4 % + 1 % de communication / marketing

Investissement global : entre 1 800 et 2 200 euros par mètre carré en fonction de l’emplacement

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :

tommy's

TOMMY’ S DINER

 

Welcome Back To the 50’s

  • Apport :
    350000
  • Implantation :
    Nombre d'implantations et / ou de franchisés 

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème