Actualités Format WEB  (49)

Tutti Pizza : “Notre objectif est d’atteindre les 100 points de vente d’ici 2022”

, par Camille Boulate

L’enseigne de restauration Tutti Pizza affiche de fortes ambitions et compte sur le déploiement de ses distributeurs automatiques pour étoffer son maillage territorial. D’ici 2022, Tutti Pizza souhaite atteindre les 100 points de vente. Explications avec Laurent Degot, directeur du réseau.

Comment se porte votre réseau, alors que la crise sanitaire impacte grandement le secteur de la restauration ?

Nous nous considérons comme des privilégiés car nous sommes une enseigne consommée majoritairement en livraison et à emporter. La consommation sur place, cela représente au maximum 5 % de notre activité. Tout ce qui était digital, commande en ligne et clic and collect, faisait partie de notre cœur de métier et nous a permis de rester privilégiée par rapport à d’autres segments de marché. Pour être plus précis, en 2020, nous n’avons pas connu de fermetures de restaurants. Le chiffre d’affaires a évidemment été impacté. Nous avons connu une baisse de CA de 8 % à 9 %, dont la grande majorité est liée au premier confinement. Cela veut dire que nous avons bien limité la casse.

Comment vivez-vous les nouvelles mesures mises en place depuis le début de l’année 2021  ?

Nous sommes clairement un peu plus impactés en 2021 car 80 % de notre CA est réalisé après 18 heures. Donc la mise en place du couvre-feu n’était pas une bonne nouvelle. Nous constatons, à date, entre 20 et 25 %  de chiffre d’affaires. Mais cela devient compliqué dans la gestion des équipes. Toutefois, je reste optimiste. Nous somme un réseau solide. Avec des partenaires et des fournisseurs qui nous suivent depuis de nombreuses années.

À LIRE AUSSI : Restauration : Pizza, je t’aime à l’italienne

Quelles sont vos perspectives de développement ?

Nous avons un développement qui se fait à la fois sur des restaurants classiques et les distributeurs automatiques. Sur les restaurants, nous avons plusieurs unités prévues cette année avec des candidats sérieux à Thonon-Les-Bains, Agen, Auch ou encore Angers et en région parisienne. Sur les distributeurs automatiques, que nous avons commencé à déployer en 2014, nous avons un fort potentiel de développement. Aujourd’hui, nous avons 5 Tutti Mattic qui sont opérationnels sur la région nantaise et dans les mois à venir au moins 5 autres devraient venir étoffer le réseau. D’autres projets sont à l’étude, notamment dans la région de Toulouse. Notre objectif est d’atteindre les 100 points de vente, tout format confondu, d’ici 2022.

Est-ce qu’il y a des localités géographiques que vous visez en particulier ?

Nous sommes aujourd’hui bien implantés dans le grand Ouest (Nantes, Bordeaux) mais également dans la région de Toulouse et Carcassonne. En matière de développement, c’est surtout le candidat à la franchise qui fera là où on va s’implanter.

À LIRE AUSSI : Domino’s Pizza : “Nous souhaitons, à terme, doubler le nombre de points de vente en France”

Justement, quels profils de franchisés recherchez-vous ?

Nous recherchons avant tout des profils d’entrepreneur et qui ont envie de rejoindre une aventure humaine, avec une entreprise familiale. Il n’est pas essentiel d’avoir une expérience sur le marché de la pizza, car nous formons les candidats.

Quelles sont les conditions financières pour intégrer le réseau ?

Aujourd’hui, pour devenir franchisé Tutti Pizza, il faut compter 15 000 euros HT de droits d’entrée et au minimum 40 000 euros d’apport, ce qui correspond à 30 % de l’investissement global. Le franchisé signe un contrat de 9 ans et doit pouvoir réaliser, en moyenne, un chiffre d’affaires 240 000 euros annuels.

À LIRE AUSSI : Les Français et la pizza, une vraie Dolce Vita

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème