Actualités Compta

Coronavirus : “Veiller à maintenir son point de vente en état de sécurité et de propreté”

, par Nicolas Monier

L’Officiel de la Franchise a interrogé Olga Romulus, expert-comptable & membre du collège des experts de la FFF pour savoir ce qu’il était impératif de mettre en place face à la crise sanitaire du Covid-19.

Face à la crise du coronavirus, quelles sont les mesures à prendre immédiatement en matière de comptabilité ?

Les principales mesures à prendre face à cette crise sont de deux ordres. Préserver la trésorerie afin de faire face à la baisse, voir l’absence d’activité, pendant cette période de confinement. À cette fin, il est possible de reporter ‘sans justification, sans formalités, sans pénalités’ le paiement des impôts directs (IS, IR, CFE, taxe foncière) ainsi que les cotisations sociales salariales et patronales. Attention, il ne s’agit que d’un report et en aucune manière d’une remise ou d’un abandon. Puis il est impératif d’organiser le travail de ses employés en ayant recours le cas échéant aux dispositifs suivants : la mise en place du télétravail, le chômage partiel ou l’absence du salarié pour cause de fermeture de crèche ou d’établissement scolaire

A LIRE AUSSI : Covid-19 : “Les franchisés entrent-ils ou non dans le cas de force majeure ?”

2) Une fois l’activité arrêtée, que doit faire le franchisé durant cette période ?

Il devra tout d’abord veiller à maintenir son point de vente en état de sécurité et de propreté (stock, mobilier, installations générales, etc.). La nouvelle organisation du travail qu’il aura mise en place (demande de chômage partiel, déclaration d’arrêt de travail, etc.) va également nécessiter l’accomplissement de formalités administratives auprès de la Direccte ou de l’Urssaf. Enfin, il sera nécessaire qu’il se penche sur ses contrats commerciaux (bail, livraison, fournitures, …) pour s’assurer de ses droits et de ses devoirs. En effet, tout contrat doit être impérativement poursuivi en l’absence d’une renégociation expresse.

A LIRE AUSSI : Coronavirus : “Franchisés et franchiseurs, vous êtes sur le même bateau !”

3) Comment préparer l’après ?

Comme toute crise économique, celle-ci sera riche d’enseignements sur notre façon de travailler. Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions, mais les nouvelles méthodes de travail qui auront été éprouvées, le fonctionnement des chaines d’approvisionnement et de livraison dans un tel contexte ou les clauses de force majeure des contrats devraient amener à repenser les relations commerciales. On peut en tout cas s’attendre à un effet de balancier de la consommation qui aura été réduite à sa plus stricte expression durant cette période de confinement. Il ne serait pas surprenant de voir avec le retour à la vie normale une croissance forte de la demande pour rattraper ce temps perdu. L’enjeu sera donc d’être en mesure de répondre à celle-ci en termes de stocks notamment…

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème