Actualités Officiel_de_la_franchise_NielsenIQ

Vin rosé et bières ont ponctué le début d’été des Français

, par Nicolas Monier

Si l’inflation pèse de plus en plus dans la consommation des ménages, certains segments de marché échappent encore, pour le moment, à la crise. C’est du moins ce que révèlent deux études publiées par NielsenIQ qui illustrent la bonne dynamique du Rosé et de la bière. De quoi peut être finir de convaincre les porteurs de projets en franchise.

La canicule aidant, la consommation de bières et de rosés ne s’est jamais autant bien portée. Les Français n’ont pas boudé leur plaisir durant l’été. C’est du moins ce que révèlent deux études publiées début août par NielsenIQ. Ainsi de mai à juillet 2022, le Rosé a pris la place du vin rouge dans la consommation des Français. Le Rosé représentant, sur la période, 11 % (soit 399 millions d’euros ) contre 10,5 % pour le Rouge. Quant à la bière, elle a pesé 31,6 % des ventes entre mai et juillet 2022. “L’arrivée des fortes chaleurs de l’été est souvent synonyme d’une consommation différente avec notamment une hausse des ventes de boissons, et un rayon historique n’échappe pas à la règle : celui des vins tranquilles. Pour preuve, alors que les vins rouges représentent 14,7 % du chiffre d’affaires des alcools entre janvier et avril, cette proportion chute à 10,5 % entre mai et juillet. Et ce sont bel et bien les vins tranquilles rosés qui profitent de la hausse des températures avec un chiffre d’affaires multiplié par 2,4 entre janvier et juillet”, explique l’institut d’études.

Même si ces études reflètent la consommation des Français en hypers, supermarchés, discounters, supérettes et drive, ces bonnes tendances peuvent néanmoins finir de convaincre les candidats à la franchise souhaitant rejoindre les enseignes spécialisées du secteur. À lire justement notre tout récent article sur la marque Cavavin.

À LIRE AUSSI : Bars restaurants : L’afterwork ambiance la franchise

“Ce changement de consommation vers le Rosé a été avancé cette année, se faisant sur la 3 ème semaine de mai”, précise NielsenIQ. Et l’institut d’études d’ajouter : “En cause, une chaude météo en début d’été qui a permis de booster les ventes de Rosé de presque 10 % par rapport à l’an passé.”

Selon NielsenIQ, le Rosé a été particulièrement dynamique dans l’Ouest de la France. Ainsi, le Lot et Garonne ( + 31 %), le Cher (+ 31 %) , l’Indre (+31 %), la Dordogne (+30 %), le Tarn et la Garonne (+30 % ) rentrent dans le Top 5 des départements en matière d’évolution du chiffre d’affaires des vins tranquilles rosés. De quoi peut être affiner les études de marché des porteurs de projets en franchise.

“La bière touche plus de 4 Français sur 5”

Pour ce qui est de la consommation de bières, le dynamisme se poursuit avec toutefois un léger ralentissement enregistré. “Si 2021 fut une année de tous les records en grande distribution, force est de constater que la réouverture des bars et restaurants sur le début de l’année fait de l’ombre aux bières sur cette année pourtant très ensoleillée”, précise NielsenIQ. Sur 2021, le chiffre d’affaires de la vente de bières en hypers, supermarchés, discounters, supérettes et drive s’est affiché à 4,3 milliards d’euros contre 4,2 milliards d’euros en 2022 (sur des données arrêtées au 17 juillet dernier). “Il reste cinq mois à la catégorie pour retrouver des couleurs, et il sera intéressant d’observer l’impact d’un évènement comme la Coupe du Monde de Football organisée pour une fois l’hiver prochain !”, note NielsenIQ. Si comme le remarque l’institut d’études, “la bière touche plus de 4 Français sur 5, avec un pic de consommation sur le mois de juin”, force est de constater qu’en 2022, “les reculs les plus forts pour la bière s’observent avant tout en Île-de-France.” A noter également que les Français consomment moins de vin qu’auparavant en termes de quantité, mais de meilleure qualité, comme le décrypte également Olivier Mermuys à la tête de l’enseigne Cavavin, depuis 2016, dans une toute récente interview.

À LIRE AUSSI : En dépit d’un réseau mature, Nicolas a identifié de nouvelles zones d’implantation

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème