Actualités Officiel de la franchise (ouvrir une franchise WeeCars)

WeeCars veut évangéliser son modèle en franchise

, par Nicolas Monier

Dans un marché du véhicule d’occasion sous tension, l’enseigne parie sur sa méthode d’approvisionnement pour sécuriser l’activité de ses futurs porteurs de projet.

Implantée depuis 9 ans à Montpellier, la marque cherche donc aujourd’hui à évangéliser son concept. Avec une idée simple, élémentaire et basique :  “Plus vous avez un stock conséquent, plus vous avez d’acheteurs potentiels. C’est le nerf de la guerre. Il ne faut pas essayer de trouver autre chose. Le reste, c’est de la littérature”, explique Romain Barreau, président de WeeCars. Contractuellement, l’enseigne cherche donc à sécuriser ses futurs franchisés en leur assurant un stock régulier. “Nous garantissons à nos partenaires vingt rendez-vous hebdomadaires auprès de vendeurs souhaitant céder leur véhicule”, poursuit Romain Barreau. On l’aura compris, dans un marché de l’occasion sous tension, l’approvisionnement reste la clé. Surtout en cette période, où les concessionnaires sur le neuf peinent à assurer les livraisons de flottes. “C’est mécanique. Moins il y a de véhicules neufs, plus les délais de livraison se rallongent et donc, logiquement, moins les particuliers sont enclins à vendre leur voiture. Nous le constatons avec des baisses de stock oscillant entre 20 et 30 %. Pour le moment, nous sommes impactés à la marge car notre modèle d’approvisionnement éprouvé nous permet de faire la différence”, précise le président de l’enseigne.

À LIRE AUSSI : L’Agence Automobilière entre en Bourse et passe le cap des 100 agences

D’autant que le cofondateur constate que les agences de la marque vendent plus cher les véhicules. “Depuis un an, et c’est totalement inédit, le prix des voitures d’occasion n’a pas baissé”, explique Romain Barreau. Le panier moyen des véhicules vendus par WeeCar oscille entre 18 000 et 20 000 euros. Pas de voitures de plus de 150 000 kilomètres et de moins de 6 000 euros dans le portefeuille des unités de l’enseigne. “Nous ciblons essentiellement une clientèle familiale”, note Romain Barreau.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise dans le secteur de la vente de véhicule

Fort de six agences dont cinq en franchise, WeeCars recherche donc désormais à accélérer son maillage territorial. À la fin de l’année 2022, l’enseigne devrait avoir ouvert entre 20 et 25 nouvelles unités. À l’horizon 2024, ce chiffre devrait être porté à cinquante. Pour assurer son déploiement la marque recherche des profils variés, pas nécessairement issus du marché de l’automobile. Bien au contraire !

“Nous recrutons des personnes avec un fort ADN commercial et ayant déjà une expérience dans la vente de services. Car dans ce domaine, la relation client est primordiale”, poursuit le franchiseur.

Coté investissement, il faut compter environ 50 000 euros pour pouvoir ouvrir une agence dont 10 000 euros en apport personnel. Au niveau de l’emplacement, en périphérie urbaine, l’enseigne estime qu’un parking permettant l’exposition de 10 véhicules est un minimum pour assurer un bon roulement. Pour démarrer une activité pérenne, le franchiseur souhaite que les porteurs de projet puissent s’installer dans des agglomérations de plus de 120 000 habitants. Chaque agence WeeCars peut être en mesure de réaliser 3 millions d’euros de volume d’affaires par an. Quant à la marge moyenne, elle s’affiche à 1 500 euros TTC par véhicule vendu.

À LIRE AUSSI : Dekra veut accélérer le déploiement de ses centres d’examen pour le Code de la route

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème