Actualités Yellow

Yellow Korner, la photographie d’art pour le plus grand nombre

, par Nicolas Monier

L’enseigne, qui vise pour son déploiement les destinations de week-end ou encore les stations balnéaires, recherche des affiliés ancrés dans leur tissu économique local.

Avec la ferme intention de casser les codes de la photographie d’art, l’enseigne Yellow Korner souhaite démocratiser l’accès aux œuvres que les personnes ne pourraient peut-être pas s’offrir. “Selon les formats, nos photos oscillent entre 40 euros et 5 000 euros. Les petits formats peuvent aller jusqu’à 5 000 tirages, les plus grands autour de 50 exemplaires”, explique Laura Elbaz, retail & business developer au sein de l’enseigne. Créée en 2006, Yellow Korner s’est lancée, dès 2010, dans la commission affiliation pour développer son réseau. “Nous sommes à 30 % en propre, le solde se ventilant entre la franchise pour l’international et l’affiliation en Europe et en France”, ajoute la responsable.

À LIRE AUSSI : Carré d’artistes, la franchise au service de l’art

Présente dans 30 pays et comptant quelque 150 points de vente, la marque, a profité du salon Franchise Expo Paris qui s’est terminé mercredi 29 septembre dernier, pour faire connaître son concept auprès de potentiels porteurs de projet.

“Nous avons identifié de nouvelles typologies de villes pour nous déployer. Les destinations de week-end ou encore les stations balnéaires, comme le Touquet-Paris-Plage, Deauville ou encore La Rochelle”, poursuit Laura Elbaz.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise Yellow Korner

Yellow Korner recherche des candidats bien ancrés dans leur ville et ayant une appétence pour le management. Nul besoin d’être un spécialiste de la photographie d’art car l’enseigne assure une formation dans ce domaine pour les néophytes. “Nous pensons pouvoir encore ouvrir entre 20 et 30 galeries sur le territoire français”, note Laura Elbaz. Les affiliés, n’étant pas propriétaires de leur stock, devront surtout investir dans leur local et dans l’agencement. “Le stock tourne en permanence. Nous réapprovisionnons nos boutiques en moyenne tous les 10 à 15 jours”, poursuit Laura Elbaz. L’enseigne travaille avec deux types de photographes. Les historiques de la marque, avec une forte renommée, comme Damien Dufresne ou encore Olivier Lavielle et les photographes en devenir.

Les galeries Yellow Korner offrent une surface moyenne comprise entre 60 et 70 m². Sans surprise, l’enseigne vise les centres-villes et les emplacements premium. Pour son développement à l’international, l’enseigne recherche également des franchisés Yellow Korner. Avec quelques obligations : connaître parfaitement les codes des pays visés. Seul impératif pour pouvoir adresser la clientèle locale.

À LIRE AUSSI : Quand la franchise joue la carte du charme !

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :


Sur le même thème