Actualités marie-blachère-officiel-de-la-franchise

Marie Blachère intensifie son développement en franchise

, par Camille Boulate

Avec ses 660 boulangeries opérationnelles, dont 5 sont tenues en franchise, l’enseigne Marie Blachère continue de se développer. En 2022, sur les 80 points de vente prévus par le réseau, une dizaine devraient être ouverts en franchise.

79 ouvertures en 2021. Le réseau de boulangeries Marie Blachère, créé en 2004 en Provence, n’en finit plus de se développer. Avec ses 660 boutiques opérationnelles, l’enseigne affiche désormais un maillage territorial conséquent et souhaite continuer à l’intensifier. Notamment en misant sur la franchise, lancée il y a cinq ans. À date, 5 points de vente sont tenus en franchise.

“Cela met du temps car nous sommes très sélectifs concernant les candidats à la franchise, insiste Jean-Marc Conrad, directeur du pôle franchise et restauration du Groupe Blachère. Nous recherchons des profils qui sont à la fois des entrepreneurs, des commerçants et des chefs d’entreprise amoureux des métiers de bouche. Car il faut pérenniser la qualité qui est au cœur de notre stratégie.”

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise Marie Blachère

80 ouvertures prévues en 2022

L’enseigne ne cache pas ses ambitions et souhaite réitérer le record de 2021. Ainsi, cette année encore, 80 nouvelles ouvertures sont prévues. “À moyen terme, cela serait formidable de conserver ce rythme de développement”, confie Jean-Marc Conrad. Parmi ces nouvelles ouvertures, une dizaine devraient se faire en franchise.

“Nous en avons ouvert une l’année dernière. L’idée est donc d’intensifier ce développement. D’une part, parce que nous avons énormément de demandes. Et d’autre part, parce que nous nous rendons compte que les entreprises tenues par des franchisés performent très très bien”, précise Jean-Marc Conrad.

Côté localités, Marie Blachère souhaite intensifier sa présence dans l’Ouest de la France. L’enseigne vise par ailleurs majoritairement des zones situées en périphérie avec des bâtiments de 350 mètres carrés. Pour que le concept prenne pleinement vie, Marie Blachère recherche des zones de flux attractives, où les clients peuvent s’arrêter facilement.

“Cela peut être des sorties ou des entrées de villes ou à des ronds-points à fort passage, à mi-chemin entre les zones d’activités et d’habitation”, détaille Jean-Marc Conrad.

L’investissement nécessaire pour un franchisé Marie Blachère reste important puisqu’il faut compter 800 000 euros, dont 60 000 euros de droits d’entrée HT et avec un apport d’au minimum 150 000 euros. “Le chiffre d’affaires moyen est de 1,2 million d’euros dès la deuxième année, insiste Jean-Marc Conrad. Avec un retour sur investissement entre 4 et 6 ans, en fonction de la ténacité et capacité du franchisé.”

À LIRE AUSSI : Feuillette accélère son développement et vise les 100 points de vente à horizon 2025

Cap sur le centre-ville

Outre la périphérie, qui reste le cœur du développement et la stratégie de l’enseigne, Marie Blachère vise également les centres-villes. Cette année, un premier point de vente devrait ouvrir ses portes dans un centre-ville moyen.

C’est une demande des élus qui sont tous très attachés à leurs centres-villes. Donc nous réfléchissons à un format plus petit, d’environ 150 à 200 mètres carrés et qui permettrait de répondre aux besoins des clients”, précise Jean-Marc Conrad.

Surtout Marie Blachère souhaite mettre en avant la qualité de ses produits, confectionnés sur place. “Nous sommes des boulangers artisanaux, tout est fait dans nos boulangeries. Notre pain est au levain. L’idée reçue est de penser que nous faisons de la boulangerie industrielle, alors que ce n’est pas du tout le cas”, conclut le directeur du pôle franchise et restauration du Groupe Blachère.

À LIRE AUSSI : La Mie Câline : “Rendre attractif la boulangerie industrielle”

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :


Sur le même thème