Actualités Speed

Speed Burger placé en redressement judiciaire

, par Nicolas Monier

Le marché du burger, décliné à l’infini, hautement concurrentiel, vient de faire une nouvelle victime. Le réseau de franchises Speed Burger vient d’être placé en redressement judiciaire. La marque espère se relancer et éviter le couperet de la liquidation.

 

La franchise Speed Burger semble dans la tourmente. Cette dernière vient effet d’annoncer avoir demandé sa mise en redressement judiciaire. L’enseigne connaît actuellement des problèmes de trésoreries qui l’empêchent de poursuivre sereinement son activité. Pour justifier cette décision, le fondateur de la marque angevine Bruno Bourrigault évoque un marché compliqué concurrencé depuis plusieurs années par les services de livraison à vélo. L’investissement dans plusieurs outils informatiques s’est révélé désastreux. “La première société à qui nous avons fait appel nous a coûté très cher et l’outil n’a jamais fonctionné ! Nous avons donc dû trouver un autre prestataire pour recommencer le travail en engageant des dépenses importantes qui ont fragilisé la trésorerie”, plaide Bruno Bourrigault dont l’enseigne a décidé de se retourner contre le premier prestataire informatique.

Éviter la liquidation judiciaire

Prévenus en amont, les franchisés conservent pour le moment toute leur confiance dans la tête de réseau. Speed Burger, qui emploie 300 personnes via 32 restaurants, cherche désormais à se réinventer pour éviter la liquidation judiciaire. Pour impulser une dynamique, la marque a lancé un nouveau site et un nouvel outil mobile. Speed Burger s’est également doté, depuis le premier septembre, d’un nouveau logo. Parallèlement, le réseau a ouvert cinq points de vente conçus comme de véritables restaurants pour essayer de ramener ses clients dans ses établissements. Affaire à suivre.

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème